twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Cameroun/Sécurisation du cyberespace national : Les administrations publiques parées

vendredi 16 octobre 2020

Durant quatre jours à Kribi, l’Antic a récemment mis à leur disposition, des techniques pour contrer les attaques cybercriminelles.

78% des administrations publiques camerounaises sont exposées aux attaques cybercriminelles. D’après l’Agence nationale des technologies de l’information et de la communication (ANTIC) qui révèle l’information, près de 68 000 vulnérabilités ont été identifiées dans les systèmes d’information des administrations publiques. Et il ressort de cette enquête que ces défaillances sont liées à 70% à l’usage des logiciels non authentiques qui, de par leur nature, contiennent généralement des backdoors rendant ainsi impossibles les mises à jour.

Pour faire face à ces failles de sécurité, l’ANTIC, en collaboration avec les centres de sécurité internationaux et les éditeurs de solutions informatiques dont Microsoft, Cisco, Wordpress et bien d’autres, reste en alerte. D’après le directeur général de l’ANTIC, Ebot Ebot Enaw, ces vulnérabilités sont regroupées dans des bulletins de sécurité personnalisés en fonction des spécificités des actifs des parcs informatiques des différentes administrations.

Du 29 septembre au 2 octobre 2020, l’Agence, dans le cadre de sa mission de sécurisation du cyberespace national, a organisé à Kribi un séminaire de formation pratique sur les techniques de déploiement et de sécurisation des applications web et de messageries. Les participants, responsables des systèmes d’information des administrations publiques, une quarantaine au total, ont donc reçu des techniques de mise en place d’un environnement web sécurisé. L’utilisation des technologies Open Source dans un système d’information, tout comme celle des messageries et des mécanismes de sécurité, étaient également au programme. Les travaux de Kribi se sont en plus penchés sur le phénomène de fausses informations menaçant l’ordre public et la sécurité de l’Etat, diffusées en masse à travers les réseaux sociaux.

(Source : [Cameroon Tribune->http://www.cameroon-tribune.cm/), 16 octobre 2020)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 154 400 abonnés Internet

  • 14 826 621 abonnés 2G+3G+4G (98,76%)
    • 2G : 22,99%
    • 3G : 41,61%
    • 4G : 35,40%
  • 186 225 abonnés ADSL/Fibre (1,24%)
  • 139 205 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 349 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 4 019

- Taux de pénétration des services Internet : 90,71%

(ARTP, 31 mars 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 236 763 abonnés
- 195 398 résidentiels (82,53%)
- 41 365 professionnels (17,47%)
- Taux de pénétration : 1, 41%

(ARTP, 31 mars 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 420 501 abonnés
- Taux de pénétration : 116,25%

(ARTP, 31 mars 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)