twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Cameroun : Pour une transformation numérique, le Minpostel mise sur ces recommandations

jeudi 19 janvier 2023

3 millions de FCFA sont alloués au Projet d’ Acélération de la Transformation Numérique au Cameroun ( Patnuc 2022-2027), une initiative du ministère des Postes et Télécommunications, financée par la Banque mondiale. Elle servira d’appui aux startups sur une période de cinq ans. L’annonce a été faite lors du séminaire-Atelier sur la transformation digitale au Cameroun, organisé par le Minpostel, le 18 janvier 2023, sous le thème « Réussir le pari de la transformation numérique au Cameroun ».

Un devoir impératif, voire une urgence pour l’Etat du Cameroun. L’objectif de la rencontre était d’édifier les participants sur les enjeux et défis de la transformation numérique du Cameroun ; de mettre en lumière les conditions d’une transformation réussie, de susciter l’adhésion et l’engagement de toutes les parties prenantes et cibles dans la digitalisation de l’économie. Prenaient part aux assises, les responsables du Minpostel, les administrations partenaires, les organismes sous tutelle et les opérateurs privés du secteur des Postes, Télécoms et TIC.

Madame le ministre des Postes et Télécommunications a déroulé le plan d’action de son département et des acteurs du secteur pour relever le défi de la transformation digitale au Cameroun.

« Dans le domaine postal les projets phares concernent l’assainissement du secteur postal en vue d’un développement harmonieux des activités privées et la modernisation de l’opérateur public postal , Campost par le développement des infrastructures, la digitalisation des services et le développement des produits financiers innovants. En matière de développement de l’écosystème du numérique, il convient de signaler que l’objectif visé est de promouvoir l’usage des TIC et d’accroitre la transformation numérique de la société camerounaise. Et dans ce cadre, il s’agira principalement de mettre en exploitation le Centre national de développement de l’Economie numérique, le CEDIC ».

Le Centre national de Développement de l’Economie numérique est une infrastructure inauguré en février 2022. Elle a pour but de détecter, d’incuber et de développer des projets dans le domaine du numérique pour faire émerger les industries TIC locales de développement des applications made in Cameroun », a dit Minette Libom Li Likeng.

En sus de cette démarche, le Minpostel compte poursuivre la réalisation des infrastructures de télécommunications des TIC dans les zones sinistrées du Sud-ouest, Nord-ouest et de l’Extrême-nord. Mais cela requiert des études au préalable, a-t-elle précisé. Aussi prévoit-elle d’arrimer l’ordre de formation de SUP’PTIC aux exigences du numérique et de renforcer les capacités des enseignants et personnels de SUP’PTIC, de réaliser l’intranet gouvernemental dans quelques sites pilotes pour intégrer les TIC dans la gestion administrative des structures étatiques. Ceci en vue de fournir les services publics « plus performants », d’encourager la participation du citoyen au processus de décision et de rendre le gouvernement plus accessible transparent et efficace.

La protection des données n’est pas en reste. En ce qui concerne par exemple la sécurisation de l’écosystème national du numérique, le Minpostel veut intensifier la promotion de la Cybersécurité et poursuivre la sensibilisation de toutes les couches sociales à un usage citoyen des réseaux sociaux Il est aussi annoncé l’acquisition des laboratoires de cybersécurité dans les universités d’Etat.

Dans le secteur des communications électroniques, un vaste chantier est prévu. Une identification fiable des abonnés des communication électronique est envisagée. Cela passera évidemment par la mise en place d’une plateforme d’identification des abonnés à travers un fichier fiable de l’identification numérique des utilisateurs des communications électroniques.

« Le rôle du Minpostel est d’assurer le développement des TIC dans tout le pays. Cette mission ne saurait se limiter à la mise en œuvre des projets spécifiques. Il s’agit surtout et conformément aux très Hautes instruments du président de la République du Cameroun demandant de faire davantage pour intégrer les projets du numérique le fonctionnement de nos services publics, de l’Économie, d’accompagner la transformation digitale de toute la société. C’est pour cela que dans son rôle de facilitateur, le Minpostel accompagne également les projets de transformation digitale des autres acteurs administration, secteur privé ou encore autres entrepreneurs du secteur du numérique », a dit Minette Libom Li Likeng.

Ce plan d’action 2023 du Minpostel intègre également la mise en exploitation de la CEDIC, le démarrage effectif du Patnuc, la poursuite de la modernisation de la Campost, sans oublier l’opérationnalisation du Réseau national des Télécommunications d’Urgence avec la levée des réserves et l’évolution des l’infrastructure.

Le Séminaire-Atelier a connu la leçon inaugurale du Pr Victor Mbarika, fondateur et président du conseil d’administration de l’Information and Communication Technology University (ICT University). Le spécialiste des TIC a recommandé de changer complètement de mentalités, car la transformation digitaledoit commencer par ma transformation des esprits.

Jean Materne Zambo

(Source : Digital Business Africa, 19 janvier 2023)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 16 649 296 abonnés Internet

  • 16 127 680 abonnés 2G+3G+4G (96,87%)
    • 2G : 16,79%
    • 3G : 29,09%
    • 4G : 54,12%
  • 229 722 abonnés ADSL/Fibre (1,39%)
  • 290 750 clés et box Internet (1,74%)
  • 1444 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,39%
  • Internet mobile : 98,61%

- Liaisons louées : 4 433

- Taux de pénétration des services Internet : 99,03%

(ARTP, 30 septembre 2022)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 279 856 abonnés
- 239 481 résidentiels (85,57%)
- 40 375 professionnels (14,43%)
- Taux de pénétration : 1,62%

(ARTP, 30 septembre 2022)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 20 607 679 abonnés
- Taux de pénétration : 119,79%

(ARTP, 30 septembre 2022)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)

PRÉSENTATION D’OSIRIS

batik