twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Cameroun : Le gouvernement dément vouloir couper à nouveau Internet dans les régions anglophones

jeudi 28 septembre 2017

Alors que la situation socio-politique semble de plus en plus tendue, dans les régions à majorité anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest Cameroun, certains internautes ont laissé entendre que le gouvernement projetait de couper à nouveau le signal Internet dans ces zones. Faux, répond ce 27 septembre 2017 la ministre des Postes et Télécommunications Minette Libom Li Likeng. Dans un communiqué de presse, elle condamne ces allégations qui relèvent selon elle de la manipulation.

« Le ministre des Postes et Télécommunications apporte un démenti formel à ces allégations et dénonce vigoureusement auprès de l’opinion nationale et internationale ces dérives et manipulations auxquelles se livrent des usagers des réseaux sociaux en toute irresponsabilité », peut-on lire dans le communiqué. Il ajoute ensuite que « le président de la République, S.E Paul Biya a toujours prôné une société camerounaise où sont respectés les Droits des citoyens, en application des Lois de la République ». La ministre qui signe le communiqué conclut en affirmant que son département ministériel conduit des actions en droite ligne des prescriptions du Chef de l’Etat.

Ce communiqué intervient à un moment où la contestation souvent violente connait une recrudescence dans les régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest Cameroun, dont les ressortissants dénoncent une certaine marginalisation de la majorité francophone, et réclament plus d’autonomie, voire l’indépendance pour les plus radicaux. Au début du mouvement, les autorités avaient suspendues les services Internet le 17 janvier 2017. Ce n’est que trois mois plus tard, soit le 20 avril 2017 que le service a été rétabli. A l’époque, la ministre Minette Libom Li Likeng avait alors évoqué une « décision souveraine de l’Etat camerounais ».

(Source : TIC Mag, 28 septembre 2017)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)