twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Cameroun : L’école se paiera sur le téléphone mobile

mardi 24 juillet 2018

Les parents ne seront plus obligés de se déplacer pour payer les frais de scolarité de leurs enfants. Ils le feront à distance, à l’aide de leur téléphone portable. Mais cette mesure est diversement appréciée.

Signés le 1er juin dernier dans la perspective de la rentrée scolaire 2018 - 2019, ce sont quatre memoranda d’entente qui visent à asseoir la politique gouvernementale de digitalisation des finances dans les enseignements secondaires. Mais cette décision ne rassure pas certains parents d’élèves dont Justin Njock.

"Ah, ça c’est faux. C’est de l’arnaque parce qu’à partir du moment où il faudra aller verser l’argent, il faudra payer les commissions. C’est-à-dire, ils sont en train d’enrichir les gens."

Les avantages de cette mesure

Serges Moumié, un autre parent d’élève, n’est pas d’accord et y trouve un moyen de lutte contre les détournements de fonds.

"Ca va limiter un peu les fraudes. Vous savez ce qui se passe dans nos établissements scolaires. On enrichit les proviseurs et tous ces gens-là. Vous savez, les affaires de l’APE, ce n’est pas géré par le gouvernement. C’est géré par les parents d’élèves et vous savez comment ça se passe."

Les APE, ce sont les associations de parents d’élèves dont les dirigeants et les chefs d’établissement sont souvent accusés de piocher dans l’argent des cotisations des membres.

En signant les memoranda d’entente avec le gouvernement camerounais, les quatre opérateurs de paiement mobile s’engagent à former les chefs d’établissement à la façon d’assurer le suivi des paiements, à mettre à la disposition de chaque parent un manuel de paiement, à mettre à la disposition de chaque établissement un lien sécurisé pour consulter les paiements effectués par les parents et à fournir au ministre des Enseignement secondaires un lien sécurisé pour consulter les paiements effectués.

Alain Claude Nono, le directeur général des services financiers mobiles de MTN Cameroun n’y trouve que des avantages.

"Cela permet au gouvernement d’avoir une visibilité sur les montants encaissés dans les établissements, d’avoir une visibilité sur les effectifs réels qu’il y a dans chaque établissement, d’assainir un t out petit peu le processus de collecte et surtout de l’accélérer."

C’est en fait depuis 2010 que le porte-monnaie électronique est promu au Cameroun. Aujourd’hui, la solution Mobile Money est utilisée par des milliers de Camerounais pour le paiement des factures d’électricité, d’eau, d’autres biens et services, et bientôt les frais de scolarité et frais connexes.

Le Mobile Money un idéal de bancarisation ?

C’est ce que pense le directeur général des services financiers de MTN Cameroun.

"N’oublions pas que c’est un formidable outil d’inclusion financière parce qu’il y a aujourd’hui des parents qui ne sont pas qualifiés pour avoir un compte bancaire. A partir du moment où ils utilisent le Mobile Money, ils rentrent dans le monde de la finance. Demain, ils seront capables de faire de l’épargne et conserver leur argent dans ce portefeuille électronique-là plutôt que de le conserver à la maison."

Les memoranda signés le 1er juin dernier ne définissent pas les termes commerciaux spécifiques relatifs aux services, notamment les commissions que redoutent les parents, mais ils reflètent un engagement qui servira de base aux négociations futures et surtout de levier pour l’administration fiscale.

(Source : Deutsche Welle, 24 juillet 2018)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 076 337 abonnés Internet

  • 9 793 802 abonnés 2G+3G+4G (98,15%)
  • 148 476 clés et box Internet (0,97%)
  • 116 093 abonnés ADSL (0,76%)
  • 17 966 abonnés bas débit (0,12%)

- Liaisons louées : 21 175

- Taux de pénétration des services Internet : 66,05%

(ARTP, 31 mars 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 289 426 abonnés
- 221 272 lignes résidentielles (76,45%)
- 68 084 lignes professionnelles (23,52%)
- 70 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,89%

(ARTP, 31 mars 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 984 934 abonnés
- Taux de pénétration : 104,78%

(ARTP, 31 mars 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)