twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Cabo Verde : un prêt de 20 millions d’euros de la BAD pour développer la gouvernance électronique et moderniser l’administration publique

vendredi 11 novembre 2022

Le Conseil d’administration du Groupe de la Banque africaine de développement a donné son feu vert, le 9 novembre 2022, à un appui budgétaire de 20 millions d’euros au Cabo Verde, pour aider l’archipel ouest-africain à mettre en œuvre la deuxième phase de son Programme de gouvernance électronique et de modernisation de l’administration publique (E-PAMP).

Le Programme de gouvernance électronique et de modernisation de l’administration publique a été conçu comme une série de deux opérations consécutives d’appui budgétaire couvrant les exercices 2022 et 2023. La phase I a été approuvée par le Conseil d’administration du Groupe de la Banque le 22 septembre 2021 et 20 millions d’euros étaient entièrement décaissées à la date de novembre 2021. La deuxième phase de l’opération, qui vise à consolider les acquis de la précédente, va s’achever en décembre 2023.

L’objectif primordial de cette seconde phase est d’accélérer les réformes en matière de gouvernance électronique et de numérisation pour offrir une prestation de services transparente et un système d’administration publique efficace, tout en renforçant un environnement favorable aux entreprises. L’opération va donc consolider les réformes initiées lors de la phase I. Systèmes de gouvernance électronique améliorés, réglementation de meilleure qualité, services d’administration publique modernes et efficaces, hausse des investissements dans l’espace numérique, un environnement des affaires favorable, un secteur privé prospère et compétitif et un cadre favorable à une numérisation résiliente au changement climatique figurent au nombre des résultats escomptés du projet.

Le financement de la Banque de cette deuxième phase est capital, si le pays entend maintenir son statut de réformateur de premier plan. Cette phase du programme inclut de nouveaux axes de réforme sur les marchés publics en ligne, le système de données de l’Observatoire national du genre et l’appui aux start-ups et aux PME axées sur les technologies de l’information et de la communication (TIC), pour compléter les investissements dans le projet de parc technologique effectués par la Banque.

Le gouvernement capverdien recourt à des systèmes basés sur les TIC, au paiement et aux plateformes électroniques pour atteindre les ménages vulnérables et les entreprises dirigées par des femmes et des jeunes qui sont affectés par la pandémie, de la manière la plus efficace possible. C’est une illustration de la façon dont la gouvernance électronique appuie la réduction de la pauvreté et l’inclusion sociale. Le gouvernement s’est fixé l’objectif ambitieux d’éradiquer l’extrême pauvreté d’ici à 2026, en créant un fonds social pour faire face aux nouveaux défis urgents de la pauvreté.

« L’appui de la Banque va aider le Cabo Verde à consolider les réformes entreprises en matière de gouvernance électronique et de numérisation pour moderniser l’administration publique et améliorer la prestation de services, tout en renforçant l’environnement opérationnel », a déclaré Marie-Laure Akin-Olugbade, vice-présidente de la Banque par intérim chargée du Développement régional, de l’Intégration et de la Prestation de services.

« La Banque continuera également à jouer un rôle actif dans d’autres secteurs prioritaires contenus dans le Programme économique du gouvernement pour le développement durable, notamment dans les domaines de l’agriculture, de la pêche, du changement climatique, des énergies renouvelables et des investissements dans les TIC », a ajouté Marie-Laure Akin-Olugbade.

(Source : Banque africaine de développement, 11 novembre 2022)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 16 350 690 abonnés Internet

  • 16 349 008 abonnés 2G+3G+4G (97,25%)
    • 2G : 18,12%
    • 3G : 32,22%
    • 4G : 49,66%
  • 213 908 abonnés ADSL/Fibre (1,32%)
  • 234 052 clés et box Internet (1,43% )
  • 1682 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,670%

- Liaisons louées : 4 491

- Taux de pénétration des services Internet : 94,98%

(ARTP, 31 mars 2022)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 266 260 abonnés
- 225 387 résidentiels (84,65%)
- 40872 professionnels (15,35%)
- Taux de pénétration : 1,54%

(ARTP, 31 mars 2022)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 20 067 256 abonnés
- Taux de pénétration : 116,57%

(ARTP, 31 mars 2022)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)

PRÉSENTATION D’OSIRIS

batik