twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Cabo Verde Telecom a obtenu un renouvellement de sa concession de service public des télécoms pour 20 ans

vendredi 16 avril 2021

Le besoin en services télécoms des populations cap-verdiennes s’est grandement diversifié depuis la libéralisation du marché en 2005. Pour y répondre efficacement au cours des deux prochaines décennies, dans un monde qui s’annonce numérique, la société télécoms publique a vu ses objectifs modifiés.

Le gouvernement du Cap-Vert a renouvelé la concession de service public des télécommunications de l’opérateur historique Cabo Verde Telecom (CV Telecom). En contrepartie de ce nouveau contrat d’une durée de vingt ans – officialisé le mercredi 14 avril par le décret 36/2021 promulgué par le président de la République – CV Telecom devra verser chaque année une somme de 41 millions d’escudos (445 000 USD) à l’Etat à titre de revenu.

Selon le nouveau contrat qui comporte 27 modifications, Cabo Verde Telecom exercera son activité sur le territoire national et gèrera également les appels internationaux, y compris les appels en transit par le Cap-Vert. La société devra aussi, entre autres, promouvoir l’accès à Internet de qualité que le gouvernement capverdien a reconnu comme un atout essentiel et un droit universel des citoyens, contribuer à la couverture du territoire national en services télécoms.

Tous les trois ans, CV Telecom devra également présenter et mettre en œuvre un projet d’investissement pour améliorer la qualité des services faisant l’objet de la concession, notamment la connectivité internationale, et étendre les réseaux et infrastructures télécoms sous sa gestion et son exploitation.

La nouvelle concession de service public des télécommunications accordée à Cabo Verde Telecom fait suite à l’expiration de la précédente, l’année dernière. Elle avait été signée en 1996, neuf ans avant la libéralisation du marché télécoms national.

Pour les populations cap-verdiennes, le nouveau contrat signé entre le gouvernement et l’opérateur historique contribuera non seulement à répondre aux nouveaux besoins qui se développent avec l’évolution du marché télécoms, mais également aux ambitions numériques du pays.

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 16 avril 2021)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)