twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

CRESUS Afrique : Pour des managers au cœur des innovations technologiques

mardi 5 août 2014

Le cabinet CRESUS Afrique organise un séminaire à l’attention des managers africains de premier rang pour améliorer leurs capacités de décisions grâce à la maîtrise des dernières innovations en matière de TIC comme le Cloud.

Faire de telle sorte que l’Afrique en générale, les banques en particulier ne ratent pas le tournant de la mise en œuvre et de la maintenance technologique complexe que vit le monde. Tel est le but du séminaire organisé par CRESUS Afrique à Dakar et regroupant certaines sommités des secteurs concernés. Intitulé Banques et Entreprise de demain : Enjeux et perspectives, il est l’occasion pour l’initiateur de cette manifestation de donner et de recevoir l’information récente sur des points de technologie qui impactent sur le fonctionnement de notre entreprise. Cela permet aussi une récurrence des connaissances parce que la technologie évolue et que la mise à jour des informations et des connaissances est indispensable pour justifier certains choix. « Cette rencontre internationale de Top management est destinée aux présidents de conseil d’administration, administrateurs, directeurs généraux, directeurs généraux adjoints et cadres supérieurs du Sénégal. Ils seront outillés pour optimiser certaines dépenses et prendre des décisions », a déclaré Moustapha Sarr Directeur Général de CRESUS Afrique. Venu présider pour la seconde année consécutive l’ouverture de ce séminaire, le ministre de l’industrie et des Mines, M. Aly Ngouille Ndiaye s’est félicité de la tenue d’un tel séminaire en Afrique. Car a-t-il fait savoir, il est malheureusement rare d’en voir dans ce continent qui ne privilégie souvent pas l’intelligence qui permet de rester au niveau du reste du monde. « En matière de technologie, un dirigeant doit savoir être audacieux. Il faut certes s’imprégner des conditions de mise en œuvre et de maintenance d’une technologie complexe, mais toujours se souvenir que la technologie complexe simplifie traitements et procédures dans leurs parties assurées par l’homme. La technologie repousse les imites vers l’infini. Vos ambitions ne sont limitées que par les moyens financiers dont vous disposez. Avec l’avènement du Cloud, du big Data, de la 4G, vous serez débarrassés des gros serveurs et même des équipes de développement de logistique. Avec cette technologie vous vous consacrez uniquement à votre métier pour participer de manière significative à l’émergence de votre pays », a affirmé Aly Ngouille Ndiaye. Parlant en véritable connaisseur, il a rappelé son parcours dans les banques et ses envies d’améliorer alors en son temps, le logiciel de la BHS en compagnie de son ami Moustapha Sarr.

Invité d’honneur l’ancien ministre togolais de l’agriculture qui participe au séminaire a défendu l’idée de la pertinence de telles rencontres. Il en a fait une question d’honneur et de sécurité nationale pour permettre au continent d’amorcer le cap de l’ère numérique sans pour autant être à la merci des multinationales informatiques. « Cloud signifie nuage en anglais. Que contient ce nuage et que peut-on en faire est la question qu’on doit se poser. Il ya des domaines pour lesquels l’Afrique ne doit pas être en retard à défaut d’être leader. L’informatique en fait partie et mettre l’accent sur la formation et l’appropriation des technologies par le maximum de ses fils est un gage de sécurité. Le monde de demain se fait avec l’informatique et l’Afrique se doit d’avoir son mot à dire », a déclaré Koffi Walla ancien ministre de l’agriculture du Togo en 1988.

Amayi Badji

(Source : Réussir business, 5 août 2014)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)