twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

COVID-19/Accès internet, une question de vie ou de mort : Orange déconnecte les Sénégalais

dimanche 9 août 2020

Dans le contexte de pandémie de la COVID-19, l’accès à une connexion Internet est un des éléments clés de riposte. Aussi, dans le monde entier les sociétés de télécommunication collaborent avec les gouvernements, soutiennent les populations en vue de faciliter l’accès à internet. Tout le contraire de l’opérateur Orange Sénégal qui a pris la décision d’augmenter ses tarifs depuis le 22 Juillet 2020 rendant ainsi plus difficile l’accès à internet.

Une décision cynique et -inhumaine au moment où l’accès à internet est une question de vie ou de mort. C’est au moment où les Sénégalais ont le plus besoin d’être soutenus, d’avoir leur gouvernement accompagné qu’ils sont lâchés par Orange Sénégal. L’opérateur confirme encore une fois, que seuls ses résultats financiers comptent, aucune pensée pour les Sénégalais. Non seulement le contexte ne se prête pas à prendre une telle décision mais pire encore aucun argument économique ne peut être brandi par l’opérateur pour la justifier.

D’abord, le secteur des télécommunications est l’un des rares à ne peut être affecté par la pandémie, mieux encore il fait partie de ceux qui en profite le plus par une demande exponentielle à leurs services, ensuite, le coût de production des opérateurs télécoms a été fortement baissé par le Gouvernement du Sénégal en novembre 2019, par une réduction de 20% des tarifs des fréquences qui constituent la matière première des réseaux télécoms.

Par conséquent, aucun argument ne peut justifier cette hausse de tarifs sinon que la boulimie financière d’un opérateur traumatisée par la baisse continue de l’action en bourse et des dividendes à distribuer aux actionnaires. Prenant en considération sa mission de protection de l’intérêt général et du contexte crée par la COVID-19, l’Autorité de régulation des Télécommunications et des Postes (ARTP) a annoncé, le 07 Aout 2020, avoir demandé à Orange de surseoir aux nouvelles offres mises sur le marché. L’ASUTIC soutient cette initiative du régulateur tout en déplorant le rejet d’Orange de la demande qui rappelle¬ : « -que toutes ses initiatives commerciales, notamment le lancement de nouvelles offres ou leurs évolutions, sont concertées avec l’ARTP dans le respect des textes en vigueur ».

En termes plus clairs, cette hausse de tarifs en période de COVID-19 au Sénégal où l’accès à internet est vital, a été approuvée par l’ARTP. Face au refus d’Orange Sénégal de suspendre ses nouvelles offres, l’ARTP doit se prévaloir de ses pouvoirs règlementaires, en auto-saisine, qui lui permettent de prendre la décision de les d’annuler.

Pour rappel, par décision n°2019-015, l’ARTP a obligé en novembre 2019 l’opérateur Free Sénégal à retirer ses nouvelles offres du marché. Si, un tel résultat est obtenu avec un opérateur qui n’a pas une puissance significative sur le marché, il faut savoir que l’autorité de régulation dispose de compétences et de prérogatives beaucoup plus contraignantes quand il s’agit d’un opérateur puissant tél que Orange Sénégal.

Orange Sénégal a été désigné par décision n°2019-007 du 29 mai 2019 de l’ARTP comme opérateur puissant sur tous les marchés pertinents du secteur des télécommunications. D’ailleurs, il est le seul opérateur puissant sur le segment de l’internet haut débit fixe et mobile.

Aussi, en vertu des dispositions des articles 13, 14 et 15 du décret n°2019-582 14 février 2019 précisant les règles applicables aux opérateurs ayant une puissance significative, les tarifs de l’opérateur Orange Sénégal sont contrôlés, encadrés et orientés vers les coûts par l’ARTP.

Par conséquent, Orange ne peut pas fixer librement ses tarifs. L’ARTP dispose, ainsi, de pouvoirs réglementaires pour prendre la décision d’annuler les nouvelles offres d’Orange Sénégal. ASUTIC l’exhorte à aller dans ce sens.

En attendant la décision de l’ARTP, les utilisateurs ont la possibilité de riposter à cette augmentation de tarifs injustifiée en utilisant le service de portabilité. Depuis 2015, tout utilisateur qui n’est pas satisfait des services d’un opérateur peut changer d’opérateur tout en conservant le même numéro. En outre, la demande de portage d’un numéro est gratuite. Les utilisateurs disposent, ainsi, avec la portabilité du pouvoir de réguler le marché des télécoms.

Par conséquence, contester, dénoncer, c’est bien, mais agir efficacement c’est encore mieux, aussi, ASUTIC demande aux clients d’Orange Sénégal de le quitter en utilisant le service de la portabilité pour imposer l’annulation de la hausse des tarifs.

C’est la riposte idoine, qui donnera un signal fort aux autres opérateurs sur l’exigence des utilisateurs d’un service de qualité, accessible à des tarifs abordables.

Au regard de ce qui précède, l’Association des Utilisateurs des TIC :

• Exhorte, l’ARTP d’user de ses pouvoirs réglementaires en vue d’annuler les nouvelles offres Orange Sénégal ;

• Demande, aux utilisateurs de quitter l’opérateur Orange en utilisant le service gratuit de portabilité et ne pas se laisser enfumer par sa communication toxique sur sa prétendue meilleure qualité de réseau ;

• Invite, l’ARTP à mettre en œuvre une campagne de communication sur le service de portabilité afin que les utilisateurs se l’approprient.

Fait à Dakar, le 09/ 08 / 2020
Le Président Ndiaga Guèye

(Source : ASUTIC, 9 août 2020)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 141 900 abonnés Internet

  • 12 848 086 abonnés 2G+3G+4G (97,77%)
    • 2G : 27,55%
    • 3G : 46,81%
    • 4G : 25,65%
  • 163 820 abonnés ADSL/Fibre (1,27%)
  • 126 486 clés et box Internet (0,96%)
  • 3 508 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,27%
  • Internet mobile : 98,73%

- Liaisons louées : 22 540

- Taux de pénétration des services Internet : 81,08%

(ARTP, 30 juin 2020)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 216 286 abonnés
- 175 400 résidentiels (81,10%)
- 40 886 professionnels (18,90%)
- Taux de pénétration : 1,33%

(ARTP, 30 juin 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 17 728 844 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)