twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

CNRA : Babacar Touré remplace Nancy Ndiaye Ngom

vendredi 7 septembre 2012

Le journaliste Babacar Touré, président-directeur général et fondateur du groupe de presse "Sud Communication", éditeur du journal "Sud Quotidien" et diffuseur de la première radio privée "Sud FM", est nommé, ce vendredi 07 septembre, président du Conseil national de Régulation de l’Audiovisuel (CNRA). M. Toure remplace à ce poste Mme Nancy Ndiaye Ngom, en fonction depuis le départ du premier président, Babacar Kebe, en 2001.

Formé au Centre d’Etudes des Sciences et Techniques de l’Information (Cesti), le nouveau président du CNRA, qui fait son troisième cycle au Canada, où il a décroché un doctorat en Communications sociales, est d’une référence dans ce métier. Précurseur de la nouvelle presse privée au début des années 80, "BT", comme l’appellent affectueusement ses confrères, a joué un rôle de premier plan dans le développement de la presse au Sénégal et en Afrique, mais aussi dans la vie politique et économique sénégalaise.

Proche du président Abdou Diouf - son cousin -, dont il fut un des "conseillers occultes" sans jamais se compromettre, Babacar n’en a pas moins été un des grands confidents de tous les opposants. Aussi, dès son élection à la tête de l’Etat, en 2000, Me Abdoulaye Wade fit-il de même que son prédécesseur. Il a fallu, hélas, cet ouvrage d’Abdou Latif Coulibaly ("Wade, un opposant au pouvoir...") pour que la machine commence à grincer entre Wade et son conseiller. S’en suivit une longue période de difficultés pour son groupe de presse, mais il a pu tenir la route, malgré les nombreux écueils.

Passé au quotidien national "le Soleil" dès sa sortie du Cesti, puis conseiller à l’ONG « Environnement et Développement" (Enda), aujourd’hui à la tête du CNRA, Babacar Touré (62 ans) sait pourvoir compter sur le soutien de l’ensemble de la presse nationale, au sein de laquelle il ne compte que des amis. "BT" fait partie des rédacteurs de la première Convention de la presse au Sénégal, en sa qualité de fondateur de l’Union nationale des Professionnels de l’Information et de la Communication (Unpics), ancêtre du Synpics, syndicat de la presse nationale.

(Source : Le Sénégalais, 7 septembre 2012)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)