twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

CAFDO 2017 : L’Afrique francophone vers l’ouverture des données

mercredi 31 mai 2017

Dans le cadre de la première édition de la CAFDO qui se tiendra du 01 au 03 juin 2017 à Ouagadougou, TIC MAGAZINE BF a rencontré le responsable de l’initiative de l’Open Data du Burkina et l’organisateur principal de l’évènement, Monsieur Malick Tapsoba. Il est également le Directeur de la formation et de la promotion de l’Agence National de Promotion des Technologies de l’Information et de la Communication (ANPTIC).

TIC MAGAZINE BF : Pouvez-vous nous présenté concrètement l’évènement sur l’open data qui va bientôt se tenir ?

Malick Tapsoba : la CAFDO c’est la Conférence Afrique Francophone sur les Données Ouvertes. Elle se tiendra du 1er au 3 juin 2017 au Laico Hotel de Ouagadougou.

C’est une conférence que nous avons initié pour permettre aux acteurs de se rencontrer, d’échanger et de partager leurs expériences sur des problématiques communes ou propres à chaque pays. Cette conférence permettra également à travers des ateliers aux participants de renforcer leurs compétences pour tirer pleinement profit de l’open data dans leurs pays respectifs.

TIC MAGAZINE BF : quels sont les pays invités pour cette première édition ?

Malick Tapsoba : l’évènement concerne tous les pays francophones mais ceux qui me viennent en tête sont nos voisins : le Mali, la Côte d’Ivoire, le Togo, le Bénin, le Niger. Il ‘a également le Sénégal, le Cameroun, le Tchad et des pays arabes comme la Tunisie, l’Algérie et l’Egypte.

TIC MAGAZINE BF : quels sont les différentes thématiques qui seront abordées lors de cette conférence ?

Malick Tapsoba : déjà le thème principal c’est « L’apport de l’Open Data dans l’atteinte des objectifs du développement durable ». A partir donc de ce thème principal, les participants vont dégager en fonction des réalités de leurs pays des thématiques pertinentes qu’ils vont développer avec les autres. Le programme comprend des sessions de présentation de réalisations spécifiques dans certains pays mais également des séances de travail sur des propositions de projets futurs.

TIC MAGAZINE BF : quel est l’état des lieux de l’Open Data au Burkina ?

Malick Tapsoba : l’initiative open data a débuté en 2013 et à ce jour il y’a des avancées notables en la matière :

Il y a d’abord la prise de conscience de l’importance des données ouvertes par les différents responsables administratifs et institutionnels.

Il y a ensuite l’adhésion du Burkina Faso au PGO (Partenariat pour un Gouvernement Ouvert).

Nous pouvons citer enfin la mise en œuvre de la plateforme http://data.gov.bf et de services telles que Nendo (nos écoles nos données) qui permet aux usagers d’accéder à des informations sur les écoles et Carteau qui renseigne sur les différents points d’eau du pays.

Le Burkina Faso est l’un des pays les plus avancés en Afrique matière d’Open Data.

TIC MAGAZINE BF : quels sont vos attentes par rapport à la CAFDO ?

Malick Tapsoba : Nous souhaitons créer une synergie d’actions entre les pays francophones aussi bien sur des défis et obstacles spécifiques dans chaque pays que des questions d’ordre global. Ceci permettra l’élaboration d’un plan d’actions pour la mise en œuvre efficiente de projets Open Data à même de contribuer au développement économique et social.

Nous envisageons également de créer un cadre de collaboration avec les pays anglophones et lusophones en matière d’Open Data.

TIC Magazine BF : Quel est votre mot pour la fin ?

Malick Tapsoba : Je ne saurai terminer sans dire merci à TIC MAGAZINE BF pour sa volonté de donner plus d’éclairage au public sur la CAFDO. J’aimerais aussi inviter l’ensemble des acteurs du développement économique et social à participer ou suivre les résultats de cette conférence.

(Source : TIC Magazine, 31 mai 2017)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 592 990 abonnés Internet

  • 8 304 319 abonnés 2G+3G (96,6%)
  • 166 539 clés Internet (1,9%)
  • 103 706 bonnés ADSL (1,2%)
  • 18 426 abonnés bas débit (0,2%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 31 mars 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 652 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 281 488 abonnés
- Taux de pénétration : 103, 25%

(ARTP, 31 mars 2017)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)