twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Burkina Faso : le gouvernement a officiellement lancé le programme « Un étudiant, un ordinateur »

mardi 5 mai 2020

Le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation, Alkassoum Maïga, a lancé officiellement le programme « Un étudiant, un ordinateur », le jeudi 30 avril 2020 à Ouagadougou. Selon le ministre, cette initiative, qui permettra aux étudiants (de niveau licence) d’accéder plus aisément aux connaissances sur Internet, cadre avec le processus de transformation et de développement du système éducatif national. L’objectif est d’améliorer la qualité des enseignements et des apprentissages pour les aligner sur les standards internationaux.

L’acquisition d’un ordinateur par les étudiants sera facilitée par le gouvernement qui subventionnera à hauteur de 60 % du prix. Selon le site web sidwaya qui rapporte l’information, l’État burkinabé entend subventionner 10 013 ordinateurs pour un montant d’environ 1,9 milliard FCFA. Quant à son partenaire, la Banque mondiale, elle compte subventionner 8 000 ordinateurs.

Le marché pour la fourniture des ordinateurs avait été attribué par entente directe à la société Horizon Informatique SA. C’est au total près de 50 000 ordinateurs que le gouvernement du Burkina Faso, à travers le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation, veut acquérir pour les étudiants.

Les 40% du coût de l’ordinateur que doivent débourser les étudiants devront être payés : soit au comptant via la plateforme Coris money, soit en contractant un prêt au Fonds national pour l’éducation et la recherche (FONER), ou au Centre national de l’information de l’orientation scolaire et professionnelle et des bourses (CIOSPB) pour les boursiers.

La nécessité de doter chaque étudiant d’un ordinateur a été mise en exergue avec la crise du coronavirus. Alors que l’accès aux universités a été suspendu, la continuité des cours qui aurait pu être préservée avec Internet a été fortement entravée parce que de nombreux étudiants n’ont pas d’équipements numériques sur lesquels les recevoir.

(Source : Agence Ecofin, 5 mai 2020)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)