twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Burkina Faso : le Parlement recommande la révision de la loi sur les télécoms

lundi 21 décembre 2020

Suite à l’enquête initiée en mars dernier par le Parlement dans le secteur de la téléphonie mobile, après plusieurs plaintes des consommateurs, quelques ajustements réglementaires ont été préconisés au gouvernement. Ils intègrent entre autres l’accès aux services télécoms, la sécurité nationale.

Le jeudi 17 décembre, la Commission d’enquête parlementaire sur le système de téléphonie mobile a formulé au gouvernement du Burkina Faso 33 recommandations. Ces recommandations, d’après l’équipe parlementaire, nécessitent une modification de la loi portant réglementation générale des réseaux et services de communications électroniques.

Cette modification doit intégrer entre autres une maximisation de l’investissement afin que les zones blanches soient couvertes, des sanctions plus fermes contre les opérateurs qui violent leur cahier des charges.

La Commission a présenté à l’Assemblée nationale les conclusions de ses trois mois d’investigation sur le marché télécoms national. Dans plusieurs domaines (notamment la couverture du territoire ; la qualité de service offerte par Orange, Telmob et Telecel ; la satisfaction des consommateurs et la sécurité des populations) elle a relevé plusieurs faiblesses.

Au regard du contexte sécuritaire actuel du pays, marqué par des attaques djihadistes, la Commission a aussi recommandé une modification de la loi régissant le renseignement afin qu’elle intègre davantage la contribution des sociétés de téléphonie mobile à la sécurisation du pays.

Le président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé, a aussi exprimé son désir de voir le pays se doter d’un logiciel de contrôle du trafic télécoms. Il a déploré le fait que « sans ce logiciel, les sociétés de téléphonie vont toujours rouler l’Etat dans la farine ».

(Source : Agence Ecofin, 21 décembre 2020)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)