twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Burkina Faso : Projet e-Sintax plus de 400 contribuables ont adhéré

mercredi 19 septembre 2018

Désormais, au Burkina les contribuables n’auront plus a fournir trop d’effort pour leurs déclarations et payements d’impôts.

Lancée depuis le 12 avril 2018, la plateforme de téléprocédure de la Direction Générale des Impôts (DGI) dénommée e-Sintax deviendra obligatoire en janvier 2019, pour les contribuables des grandes entreprises Burkinabé.

La Direction générale des impôts (DGI) se modernise afin de répondre aux attentes des contribuables. C’est dans ce dynamisme que le jour du 13 septembre 2018, le siège de la DGI a servi de cadre à la tenue d’une conférence de presse avec le « Top 100 » des contribuables du pays. Celle ci avait pour but de susciter une prise de conscience collective chez les contribuables sur l’importance du projet eSintax et obtenir leur adhésion au projet. Car selon Adama Badolo Directeur Général des impôts, cette nouvelle technologie sera obligatoire pour les grandes entreprises.

Rappelons que l’objectif de cette plateforme est de permettre aux entreprises de déclarer et de payer leurs impôts et taxes en ligne, sans avoir à se déplacer. Depuis le lancement de ce projet ,précise M. Badolo « on peut compter avec satisfaction l’adhésion de plus de 400 contribuables avec un budget de 45 milliards de F CFA » au compte de la DGI grâce à ce projet. Il demeure donc optimiste quant à l’avenir de la plateforme « Je pense que d’ici la fin de l’année 2018, la majorité des grandes entreprises vont pouvoir déclarer et payer leurs impôts en ligne ».

Bien que novice, cette nouvelle façon de faire a sur captiver certaines grandes entreprise « Depuis la mise en œuvre de eSintax, on a plus de temps et moins d’angoisse pour le paiement de l’impôt », a confirmé le conseiller fiscal du Centre de gestion des cités, Jean Paul Nitiéma.

Maryse Atsé

(Source : ICT4Africa, 19 septembre 2018)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)