twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Burkina Faso : Orange rejoint Onatel et CanalBox sur le segment de la fibre optique et accentue la concurrence

mardi 15 juin 2021

La bataille dans le segment de la fibre optique est véritablement engagée au Burkina Faso. Après Onatel l’année dernière puis GVA en début juin, un nouvel acteur a aussi flairé le bon filon dans la connectivité fixe. Orange compte sur la qualité de ses prestations et ses coûts pour rétamer les concurrents.

L’opérateur de téléphonie mobile Orange Burkina Faso a fait irruption dans le segment de la connectivité par fibre optique aux particuliers et entreprises. La société télécoms a officiellement lancé le service la semaine dernière à Ouagadougou en présence de la ministre de l’Economie numérique, des Postes et de la Transformation digitale, Hadja Fatimata Ouattara.

« Dans un contexte de transformation numérique du pays, accélérée par la crise sanitaire du Covid-19, l’accès à la fibre optique s’impose comme un vecteur de croissance et de développement incontournable. Nous avons investi plus de 300 milliards de FCFA dans le renouvellement et le développement de nouveaux réseaux, surtout le très haut débit aussi bien mobile avec la 4G, que fixe avec la fibre », a déclaré Mamadou Coulibaly, le directeur général d’Orange Burkina Faso.

L’entrée d’Orange dans le segment de la fibre optique à domicile fait suite à celle de Group Vivendi Africa (GVA) avec son offre CanalBox sept jours plus tôt. Les deux sociétés ont rejoint l’Office nationale des télécommunications (Onatel), l’opérateur historique, qui a investi le segment en 2020. Toutes ont l’ambition de révolutionner la manière dont les Burkinabés utilisent Internet. Lors de la cérémonie de mise de leurs offres sur le marché, Orange, tout comme ses prédécesseurs, a annoncé de la haute qualité à des prix plus abordables pour le télétravail, la visioconférence, la domotique, la TV HD, les jeux vidéo en ligne, etc.

Avec la fibre optique qui offre une connexion Internet stable, insensible aux intempéries, permettant de connecter plusieurs équipements en simultanée, sans impact sur la qualité de service, Mamadou Coulibaly se réjouit de la position qu’Orange Burkina Faso gagnera dans le pays en tant que fournisseur de service à valeur ajoutée.

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 15 juin 2021)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)