twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Burkina Faso : Développement de l’économie numérique

dimanche 26 juillet 2020

La ministre du Développement de l’économie numérique et des Postes, Adja Fatimata Ouattara, a visité des infrastructures réalisées dans le cadre du projet G-cloud, le jeudi 23 juillet 2020 à Dédougou, Ouarkoye et Bobo-Dioulasso. Elle s’est dit satisfaite de la construction et du déploiement des infrastructures.

Le projet G- cloud, lancé en 2015, tire à sa fin. Pour se faire une idée des infrastructures réalisées, la ministre du Développement de l’économie numérique et des Postes, Adja Fatimata Ouattara, a sillonné les locaux de certains services à Dédougou, Ouarkoye et Bobo-Dioulasso, le jeudi 23 juillet 2020. Elle a débuté la visite la veille au centre des opérations de Ouagadougou, sise à l’Agence nationale de promotion des TIC (ANPTIC). Ensuite, la ministre Ouattara a pu constater les infrastructures du G-cloud réalisées au haut-commissariat, à la direction provinciale des impôts, à l’hôtel administratif de Dédougou et à Ouarkoye. Le périple a pris fin à Bobo-Dioulasso où elle a vu les installations du Data center du Gouvernorat, du Trésor public, de l’Hôtel administratif et du Centre de calcul.

« Je suis satisfaite de la construction et du déploiement de l’infrastructure. Mais, il y a encore des détails importants que sont les locaux techniques et l’air conditionné pour rafraichir les équipements à revoir afin que l’outil soit finalisé. Nous allons nous y atteler avant la réception officielle », a souligné la ministre. Selon elle, le plus important dans ce projet, est l’appréciation des utilisateurs. « J’ai constaté qu’ils sont satisfaits, car ils sentent une différence nette du fait du passage à l’utilisation de la fibre optique. Cela est très encourageant », a-t-elle indiqué. Du contrôleur des impôts à Dédougou, Oumar Traoré, au trésorier régional à Bobo-Dioulasso, Joseph Paré, en passant par le préfet de Ouarkoye, Salfo Ouédraogo, tous sont unanimes à reconnaître que l’utilisation du G-cloud facilite le travail et surtout le télétravail.

« C’est un outil futuriste »

« Il offre une souveraineté numérique à notre pays. C’est un outil futuriste que notre pays acquiert à un coût d’environ 40 milliards F CFA », a informé Adja Fatimata Ouattara. Pour le Directeur général (DG) de l’ANPTIC, par ailleurs coordonnateur du projet, Dié Sanou, c’est une grande composante en fibre optique de 650 km déployée dans les 13 régions (Ouaga-Yako-Tougan-Dédougou-Ouarkoye-Bobo et Bagré-Bawku frontière du Ghana) avec 605 sites raccordés. Aujourd’hui avec cet outil, à en croire la ministre, c’est 101 services qui sont déployés et une plateforme e-learning. Dans la même lancée, elle a déclaré que l’université virtuelle a également sa plateforme et le centre de formation professionnelle de Ouaga a des cours en ligne.

« C’est environ 22 500 élèves et étudiants qui l’exploitent », a laissé entendre le chef du département. Pour Adja Fatimata Ouattara, il faut donc travailler à promouvoir et à communiquer autour de l’infrastructure afin que la population puisse se l’approprier, car, il n’est plus acceptable d’héberger les données des Burkinabè à l’extérieur. « Nous disposons d’un espace de stockage d’une capacité suffisante, il nous appartient de l’utiliser. Il est ouvert au public », a précisé Mme Ouattara. Et le DG de poursuivre que pour avoir accès, le client doit déposer une demande à l’agence. C’est en fonction de l’espace sollicité que le prix est fixé à un tarif bas. Il est prévu une autre tournée dans d’autres régions à l’issue de laquelle interviendra la réception officielle des infrastructures.

Fleur Birba

(Source : Sidwaya, 26 juillet 2020)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 141 900 abonnés Internet

  • 12 848 086 abonnés 2G+3G+4G (97,77%)
    • 2G : 27,55%
    • 3G : 46,81%
    • 4G : 25,65%
  • 163 820 abonnés ADSL/Fibre (1,27%)
  • 126 486 clés et box Internet (0,96%)
  • 3 508 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,27%
  • Internet mobile : 98,73%

- Liaisons louées : 22 540

- Taux de pénétration des services Internet : 81,08%

(ARTP, 30 juin 2020)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 216 286 abonnés
- 175 400 résidentiels (81,10%)
- 40 886 professionnels (18,90%)
- Taux de pénétration : 1,33%

(ARTP, 30 juin 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 17 728 844 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)