twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Burkina Faso : De nouvelles infrastructures pour doper le débit de l’Internet

mercredi 1er août 2018

Depuis le 10 juillet 2018, le Burkina Faso bénéficie de la contribution de nouvelles infrastructures de télécommunications pour améliorer le débit de l’Internet dans le pays. C’est à la faveur de l’inauguration par le premier ministre burkinabè Paul Kaba Thiéba des infrastructures de communication électroniques qui rentrent dans le cadre du « Projet régional d’infrastructure de communication de l’Afrique de l’Ouest-projet du Burkina Faso » (PRICAO-BF), dont le coût est estimé à 11,5 milliards de FCFA, et financé en partie par la Banque mondiale.

De manière concrète, ces infrastructures concernent la liaison de la fibre optique Ouagadougou-Dakola (à la frontière Burkina–Ghana) avec une bretelle Manga-Bagrépole, la réalisation du Point d’atterrissement virtuel (PAV) et celle du point d’échange internet (IXP) de Ouagadougou. « Il s’agit de connecter le Burkina Faso, au même titre que les autres pays d’Afrique de l’Ouest à l’infrastructure mondiale de fibre optique de large bande et de renforcer la qualité de la connectivité régionale et internationale du pays », explique le directeur général des Infrastructures des communications électroniques (ICE), Galiam S. Mohamed Ouédraogo

Dans le même sillage, le premier ministre burkinabè Paul Kaba Thiéba y voit un pas décisif dans la révolution des nouvelles Technologies de l’information et de la communication (TIC) au Burkina Faso, qui devrait « accroître la couverture géographique des réseaux de la bande passante de grande capacité et pour réduire les coûts des services de communication au Burkina, et d’améliorer la qualité de la connectivité régionale et internationale par le biais des outils électroniques ».

(Source : TIC Mag, 1er aout 2018)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)