twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Bras de fer Sonatel contre Global Voice : Les Rédactions sevrées du Net

vendredi 6 août 2010

La journée d’action des travailleurs de la Sonatel, des Postes et Télécommunications, déclenchée hier jeudi, a perturbé plusieurs secteurs d’activités de la vie économique et sociale du pays. C’est le cas des rédactions qui utilisent l’outil Internet et le téléphone pour les besoins à la fois de la collecte, de vérification et de complément d’information. Du quotidien la Sentinelle au journal l’Office en passant par Sud Quotidien ... le constat est le même. Aussi bien les pages internationales qui sont faites pour l’essentielle de dépêches que les papiers des correspondants des régions de l’intérieur seront absents des livraisons de ce vendredi.

Les effets de la journée d’action des travailleurs de la Sonatel, des Postes et Télécommunications ont été perçus hier au niveau des différentes rédactions de la place comme un véritable coup de massue tombé sur la tête des journalistes. Pour cause, avec l’absence de l’Internet et les perturbations notées sur le réseau téléphonique, bon nombre d’organes de presse, surtout ceux de la presse écrite ont eu toutes les difficultés du monde à collecter et/ou à vérifier leurs informations. Il leur fallait juste faire avec les moyens du bord pour assurer leur parution.

Ainsi, du quotidien la Sentinelle au journal l’Office, en passant par Sud Quotidien le degré d’amertume des journalistes est partout le même. Ils s’offusquent tous devant l’impossibilité matérielle de livrer à leurs lecteurs toutes les rubriques et les informations attendus d’eux. Il n’y aura ni pages internationales, ni de papiers de correspondants encore moins de dépêches d’agences pour compléter les contenus des pages. Pis encore, il leur est impossible de vérifier certaines informations par téléphone ou sur le Net. Une situation de fait accompli qui est à l’origine de nombreuses perturbations dans le travail des rédactions tant du point de vue de la gestion du temps que celui lié à la coordination, au bon fonctionnement des desks et des rubriques. Selon Souleymane Kane, Coordonnateur de la rédaction du journal la Sentinelle « La grève a complètement perturbé le travail. Car les deux principales sources d’informations à savoir le Net et le Téléphone ont été bloqués par la Sonatel ». Et M. Kane d’ajouter, « forcément on se retrouvera demain avec des informations caduques surtout en ce qui concerne l’intérieur du pays à partir d’où les correspondants ne pourront pas envoyer leurs papiers faute de connexion Internet ».

Pour Abdoulaye Mbow journaliste à l’Office, l’impact de cette journée d’action est beaucoup plus perceptible en presse écrite où les acteurs travaillent 24h/24 avec le Net pour, à la fois, compléter leurs informations et récupérer les papiers des correspondants ». Amadou Sall correcteur dans le même organe de soutenir pour sa part ; « peut être pour ceux qui ont une autre connexion comme Expresso, y aura pas de perturbations majeures ». Mais même avec cet opérateur la situation est le même . Il a estimé également que pour prévenir ce type de blocages « la seule solution c’est de favoriser la concurrence avec un bouquet intégral. C’est-à-dire le téléphone fixe, le portable et l’internet ».

Cette journée d’action des travailleurs de la Sonatel des Postes et Télécommunication, constitue le prolongement de l’action de protestation du Syndicat des travailleurs de la Poste et des Télécommunications qui vise à s’insurger contre l’entrer au Sénégal de Global Voice. Une compagnie qui sera chargée de gérer les appels internationaux entrants du Sénégal.

Amadou Diop

(Source : Sud Quotidien, 6 août 2010)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)