twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Bras de fer Intersyndicale de la Sonatel/Gouvernement : Constat d’Echec des négociations initiées par l’Inspecteur du Travail

vendredi 30 septembre 2011

Le conflit qui oppose l’Intersyndicale des travailleurs de la Sonatel au gouvernement suite à la décision de surtaxer les appels entrants a atteint hier jeudi un nouveau palier. En effet, la tentative de rapprochement de positions des deux parties sur l’initiative de l’Inspecteur régional du Travail n’a pas abouti.

Au contraire, elle a donné lieu à un constat d’échec dont le Procès Verbal (Pv), va être signé lundi prochain par toutes les parties impliquées. Il s’agit notamment du Ministre de l’Information et des Télécommunications, représentant du gouvernement, le représentant du Ministère de l’Economie et des Finances, le représentant de France Télécom, le représentant de la direction générale de la Sonatel, le représentant de France télécom et la partie syndicale.

Cette dernière était d’ailleurs allée à la rencontre avec l’idée préalable d’un échec. D’autant plus que, selon Malick Dione, un responsable de la partie syndicale, « nous savions à l’avance que nous ne pouvions nous entendre sur quoi se soit sans l’annonce de la décision de retrait du decrét ». Selon cette même source, le ministre de la communication, représentant la partie gouvernementale à la rencontre semblait d’ailleurs très mal à l’aise car « il n’était venu que pour recueillir des informations et non pas pour en livrer ».

Ainsi la partie syndicale a estimé qu’à partir de lundi prochain date de signature du Pv de constat d’échec des négociations va commencer à courir le délai de leur préavis de grève. Selon lui, dans un mois, tous les mots d’ordre de grève qu’ils enclencheront seront totalement légaux. C’est dire, en d’autres termes, que la Sonatel s’achemine vers une période trouble.

Mamadou Mika Lom

(Source : Sud Quotidien, 30 septembre 2011)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 534 038 abonnés Internet

  • 10 531 260 abonnés 2G+3G+4G (97,58%)
    • 2G : 29,14%
    • 3G : 54,77%
    • 4G : 16,08%
  • 101 090 clés et box Internet (0,96%)
  • 151 915 abonnés ADSL/Fibre (1,47%)
  • 1781 abonnés bas débit (0,02%)
  • 2778 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 570

- Taux de pénétration des services Internet : 66,98%

(ARTP, 30 septembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 225 643 abonnés
- 183 331lignes résidentielles (81,25%)
- 42 312 lignes professionnelles (18,75%)
- Taux de pénétration : 1,4352%

(ARTP, 30 septembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 398 285 abonnés
- Taux de pénétration : 110,63%

(ARTP, 30 septembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)