twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Bourse : Sonatel passe à l’offensive

mercredi 31 octobre 2012

L’Assemblée générale extraordinaire de la Sonatel, réunie cet après-midi (31 octobre) à Dakar, a validé le fractionnement du titre de un à dix. Une technique qui va permettre de dynamiser le cours de l’opérateur télécom sénégalais sur la bourse régionale.

Sonatel veut donner un nouvel élan à sa vie boursière. L’opérateur télécom ouest-africain, déjà la valeur phare de la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM), fractionnera le 23 novembre prochain ses actions. La valeur nominale sera divisée par dix, passant ainsi de 5 000 FCFA aujourd’hui à 500 FCFA après cette date. De même, le cours de bourse (120 000 FCFA aujourd’hui) sera également divisé par dix. Dans le même temps, le nombre d’actions en circulation sera multiplié par dix.

L’opération, autorisée par le conseil d’administration il y a quelques semaines, a été validée par l’Assemblée générale extraordinaire réunie cet après-midi à Dakar (31 octobre). Ce fractionnement devrait permettre de doper les échanges de titres Sonatel en le rendant plus accessible au grand public. "C’est désormais à nous, SGI [Sociétés de gestion et d’intermédiation], de prendre le relais, souligne Gabriel Fal, président du principal courtier sénégalais CGF Bourse. CGF va d’ailleurs lancer une campagne auprès des Sénégalais afin de les inciter à acheter le titre Sonatel."

Indolore pour l’actionnaire

Pour l’actionnaire actuel, l’opération est indolore, puisque, au lieu de détenir une action valant 120 000 FCFA, il possédera 10 actions valant 12 000 FCFA après le fractionnement. Pour la Sonatel, qui compte seulement quelques milliers d’actionnaires minoritaires (la majorité du capital étant détenue par France Télécom et l’État sénégalais), l’opération sera en revanche l’occasion d’attirer davantage d’épargnants vers un titre disposant d’un fort potentiel et qui distribue chaque année un dividende équivalent à 10% de sa valeur boursière. L’autre piste désormais étudiée par l’opérateur est la double-cotation, comme l’a fait par le passé Maroc Télécom (coté à Casablanca et à Paris). Mais pour l’instant, le projet reste dans les cartons...

Frédéric Maury

(Source : Jeune Afrique, 31 octobre 2012)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)