twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

‘’Blocage’’ d’un projet de SONATEL : le personnel de l’entreprise met la pression sur l’Etat

vendredi 18 juin 2010

Les travailleurs du groupe SONATEL envisagent une ‘’grève illimitée’’, fin juillet prochain, pour obtenir du président de la République, Abdoulaye Wade, la signature du décret modifiant le cahier des charges de l’opérateur historique de télécoms en vue de lui permettre de commercialiser la technologie dite du ‘’3G+’’.

‘’Nous allons dérouler notre plan d’actions d’ici à la fin du mois de juillet, à travers des assemblées générales de sections, une marche nationale de sensibilisation des populations et une grève illimitée jusqu’à ce que le président de la République signe le décret’’, a déclaré Mamadou Aïdara Diop, coordonnateur de l’Intersyndicale du groupe.

Dans une déclaration prêtant de mauvaises intentions au président Wade dans l’opération, les syndicats-maison et l’Amicale des cadres de l’entreprise ont rappelé que ‘’depuis 2008, SONATEL a engagé des négociations avec les autorités du pays par le biais de l’ARTP (la régulation), pour avoir l’autorisation d’exploitation (du 3G+)’’.

‘’En décembre 2009, l’ARTP, après examen des arguments de SONATEL et après consultations et accord des autorités gouvernementales a donné une suite favorable à la demande de SONATEL pour une extension de sa licence à des conditions acceptées par les deux parties’’, rapporte le document remis à la presse.

‘’Mais, tous les projets de décret soumis au président de la République sont restés sans suite’’, ont affirmé les responsables syndicaux de la SONATEL qui ont accusé l’autorité de partialité. ‘’Pourquoi deux projets de décrets se perdent ?’’, se demandent-ils, estimant que leur entreprise ‘’remplit toutes les conditions d’exploitation (du 3G+)’’.

Ce produit permet une augmentation du confort d’utilisation des portables, d’avoir un signal de télévision et de transférer rapidement beaucoup plus de données que le ‘’2G’’ qu’il est appelé à compléter, a expliqué Ousmane Ndiaye, un délégué syndical. ‘’Quant au 3G, il vise notamment une clientèle haut de gamme’’, a noté M. Diop.

Selon l’intersyndicale, ce produit nouveau au Sénégal apporte de la valeur ajoutée. Toutefois, celle-ci est marginale dans les revenus d’un opérateur comme la SONATEL. Leur agitation pour l’égalité de traitement dans le secteur, ont-ils justifié, n’est pas d’ordre technologique mais elle rentre dans le cadre du ‘’patriotisme économique’’.

‘’Le président de la République nous a ligotés pour permettre à SUDATEL d’être prête alors que SONATEL est prête. Mieux, nous pouvons même, dans les cinq jours qui suivront la signature du décret, mettre en service le 3G partout dans le pays’’, a indiqué M. Diop. ‘’Nous sommes bloqués dans notre capacité d’innovation’’, a-t-il ajouté.

Vendredi dernier, le chef de l’Etat sénégalais a présidé la cérémonie de lancement du même produit par le dernier opérateur global de télécoms au Sénégal, SUDATEL qui commercialise la marque ‘’Expresso’’. Le président Wade n’a pas tari d’éloges sur cette innovation technologique et sur cette société qui est autorisée à le mettre sur le marché.

‘’Nous demandons à l’Etat d’être à équidistance des opérateurs’’, a poursuivi Demba Diarra Mbodji, président de l’Amicale des cadres de la SONATEL, se disant ‘’suffisamment armés pour affronter la concurrence’’. Il a invoqué 25 ans d’expérience dont se prévaut leur entreprise, détenue à 25% par l’Etat du Sénégal mais contrôlée par France Télécom.

(Source : APS, 18 juin 2010)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)