twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Bientôt, les tech entrepreneurs algériens pourront mieux vendre leur expertise en France

vendredi 22 janvier 2021

L’écosystème favorable au développement de l’exportation des services numériques par les entreprises algériennes prend forme. Said Djellab, le ministre du Commerce, estimait en 2018 qu’une fois prêt, il révolutionnerait le marché de la sous-traitance TIC.

La Chambre de commerce et d’industrie algéro-française (CCIAF) et le Groupement algérien des acteurs du numérique (GAAN) ont signé, jeudi 21 janvier à Alger, une convention de collaboration sur le développement de l’exportation des services numériques algériens vers la France.

Selon Bachir Tadjeddine, le président du GAAN, cette convention vise à « mettre en relation les entreprises françaises, qui veulent externaliser certains services dans le domaine du logiciel et du call center, avec des entreprises algériennes capables de mener cette mission ».

Pour Michel Bisac le président de la CCIAF, « de nombreuses entreprises en France et en Europe sont à la recherche de sous-traitants dans le domaine du numérique, et l’Algérie, grâce à ses avantages fiscaux, est devenue compétitive par rapport à ses voisins immédiats, par les prix proposés par ses entreprises, leur maturité, la qualité de la formation des jeunes ingénieurs et la qualité des services qui peuvent être rendus aux entreprises clientes ».

Le 17 février 2019, en marge de la présentation de la participation de l’Algérie au salon international Viva Technology Paris, Said Djellab, révélait qu’en 2018, l’Algérie a exporté pour 50 millions USD de services numériques. Il soulignait que ce revenu pourrait être multiplié si l’activité recevait un encadrement adéquat.

La convention entre la CCIAF et le GAAN, qui s’inscrit dans le cadre du renforcement des échanges bilatéraux entre l’Algérie et la France dans le domaine du numérique, devrait contribuer au développement de ce cadre d’opération. Elle permettra aux tech entrepreneurs algériens d’accéder à des opportunités d’affaires au plan international, de développer une offre et une capacité de sous-traitance, en plus de valoriser leur maîtrise technique.

(Source : Agence Ecofin, 22 janvier 2021)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)