twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Bénin : les ministres de l’économie numérique de la zone UEMOA en conclave

dimanche 13 novembre 2022

Il s’est tenu ce vendredi 11 novembre à Cotonou, la réunion des ministres en charge de l’économie numérique des Etats membres de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA). Ils se sont réunis pour approuver les projets de textes communautaires et le programme régional de développement de l’économie numérique.

En prélude à cette rencontre initiée par la commission de l’UEMOA, les experts desdits Etats se sont réunis du 07 au 10 novembre à Cotonou pour examiner les projets de textes communautaires relatifs aux conditions et modalités de mise à disposition de données publiques sous format électronique et le programme régional de développement de l’économie numérique dans l’espace communautaire. Ils se sont également penchés sur la création du comité des régulateurs nationaux du numérique des Etats membres de l’UEMOA et l’utilisation de masse du numérique.

D’une part, les projets de textes proviennent de travaux entrepris avec le comité des régulateurs nationaux de télécommunications des Etats membres de l’UEMOA. Et d’autre part, le programme régional de développement de l’économie numérique a été préparé par la commission de l’UEMOA avec l’appui technique et financier de la Banque islamique de développement, puis validé par un comité interdépartemental de la commission de l’UEMOA avant d’être présenté aux instances de la commission.

« Au sein de l’UEMOA, c’est un taux de pénétration de 94% de la téléphonie cellulaire, 37% de l’internet mobile, plus de 80 millions de comptes mobile money, soit 63% de la population qui génèrent plus de 2,7 milliards de transactions pour une valeur de plus de 29 000 milliards de francs Cfa. Toute cette économie qui croit vite nous amène à être alerte et à aller aussi très vite pour éviter d’être dépassé dans cette quatrième révolution industrielle où pointe déjà l’intelligence artificielle », prévient Dr Paul Koffi, Commissaire du département du développement de l’entreprise, des mines, de l’énergie et de l’économie numérique.

Agir collectivement

Selon lui, l’Afrique ne doit pas rater cette révolution et doit faire le maximum pour réduire son retard par le développement d’une réglementation qui tienne compte des avancées et des programmes d’investissement en hardware et software, dans le capital humain pour prendre en compte les innovations, mais aussi lutter contre la cybercriminalité, vulgariser les réseaux sociaux en évitant les dérapages constatés.

S’adressant à ses paires à l’ouverture des travaux, la Ministre du numérique et de la digitalisation du Bénin, Aurelie Adam Soulé Zoumarou, dira que « nous avons besoin d’agir collectivement pour mettre de la cohérence dans ce que nous faisons au plan régional. Cette réunion nous permettra non seulement de nous pencher sur ces textes et ces initiatives que la commission de l’UEMOA propose et de pouvoir décider de ce que nous en faisons pour pouvoir passer à la mise en œuvre mais aussi échanger sur nos différents programmes. Il sera aussi question de savoir comment nous pouvons mettre en œuvre cette collaboration qui est notre force dans notre région pour pouvoir avancer plus vite ensemble. »

Après la cérémonie protocolaire d’ouverture des travaux des ministres en charge de l’économie numérique de la zone UEMOA, les experts ont présenté leur rapport sur les projets de textes communautaires relatifs à la création du Comité des autorités nationales du numérique des Etats membres de l’UEMOA, à l’utilisation de masse du numérique, aux conditions et modalités de mise à disposition de données publiques sous format électronique et au Programme régional de développement de l’économie numérique (PRDEN). Les ministres ont examiné et approuvé chacune des décisions prises dans le rapport.

Une étape qui relance de plus belle le développement de l’économie numérique entre les Etats membres de la zone UEMOA.

Michaël Tchokpodo

(Source : CIO Mag, 13 novembre 2022)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 16 350 690 abonnés Internet

  • 16 349 008 abonnés 2G+3G+4G (97,25%)
    • 2G : 18,12%
    • 3G : 32,22%
    • 4G : 49,66%
  • 213 908 abonnés ADSL/Fibre (1,32%)
  • 234 052 clés et box Internet (1,43% )
  • 1682 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,670%

- Liaisons louées : 4 491

- Taux de pénétration des services Internet : 94,98%

(ARTP, 31 mars 2022)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 266 260 abonnés
- 225 387 résidentiels (84,65%)
- 40872 professionnels (15,35%)
- Taux de pénétration : 1,54%

(ARTP, 31 mars 2022)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 20 067 256 abonnés
- Taux de pénétration : 116,57%

(ARTP, 31 mars 2022)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)

PRÉSENTATION D’OSIRIS

batik