twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Bénin : le régulateur retire l’exploitation du câble sous-marin Africa Coast to Europe à Bénin ACE

lundi 24 décembre 2018

L’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes du Bénin (Arcep) demande au groupement Bénin ACE, qui rassemble les opérateurs télécoms et fournisseurs d’accès Internet du pays, de cesser l’exploitation du câble sous-marin Africa Coast to Europe, le régulateur considérant qu’il ne dispose pas des autorisations nécessaires.

« Le Groupement d’intérêt économique ACE GIE est mis en demeure de cesser ses activités relatives à l’exploitation du câble sous-marin à fibre optique Africa Coast to Europe dans un délai de sept jours calendaires à compter de la notification de la présente décision », indique un document de l’Arcep-Bénin daté du 20 décembre, auquel Jeune Afrique a eu accès. « La poursuite de l’exploitation du câble sous-marin par le GIE ACE GIE, au-delà du délai indiqué […], sera passible de sanction », menace l’autorité de régulation.

Pas les autorisations nécessaires

Selon l’Arcep-Bénin, « Bénin ACE GIE exploite, sans les autorisations nécessaires, le câble sous-marin à fibre optique Africa Coast to Europe ». En effet, si Bénin ACE GIE a fait une demande de licence pour l’exploitation du câble sous-marin dès mars 2013, l’exploitant a demandé des moratoires au motif d’études en cours « pour la transformation institutionnelle de l’entité » avant de la signer.

Ces études devaient s’achever au plus tard en novembre 2016. « Bénin ACE GIE a notifié à l’Arcep-Bénin le 18 juin 2018 la fin des études. Or, « depuis lors, Bénin ACE GIE n’a pas accompli les formalités légales requises », souligne le régulateur.

17 000 km entre l’Europe et l’Afrique

Long de 17 000 kilomètres, le câble en fibre optique sous-marin Africa Coast to Europe (ACE) relie l’Europe à la côte occidentale de l’Afrique. Il est géré par un consortium de 20 administrations et opérateurs, avec à sa tête le groupe français Orange. La mise en service des premiers tronçons, reliant la France au Sénégal, le Sénégal à la Côte d’Ivoire et la Côte d’Ivoire à Sao Tomé-et-Principe, a eu lieu en décembre 2012.

Le Bénin est relié au câble Africa Coast to Europe depuis le 1er avril 2015. Cette connexion est gérée par le Groupement d’intérêt économique ACE GIE, créé en 2012, et regroupant des opérateurs télécoms et les fournisseurs d’accès Internet du pays. Cette initiative a bénéficié d’un prêt de 15 millions de dollars (13,1 millions d’euros) de la Banque mondiale, approuvé en 2010. Le pays est également connecté au câble SAT-3/WASC, directement opéré par Bénin Télécoms.

Victor Bérenger

(Source : Jeune Afrique, 24 décembre 2018)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 449 579 abonnés Internet

  • 10 183 289 abonnés 2G+3G+4G (97,47%)
  • 115 978 clés et box Internet (1,11%)
  • 130 612 abonnés ADSL (1,25%)
  • 17 961 abonnés bas débit (0,17%)
  • 1739 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 006

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 30 septembre 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 299 774 abonnés
- 234 433 lignes résidentielles (78,20%)
- 65 257 lignes professionnelles (21,80%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 septembre 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 403 402 abonnés
- Taux de pénétration : 107,52%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 100 000 utilisateurs
- Taux de pénétration de Facebook : 32%

(Facebook Ads, décembre 2018)