twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Bénin : l’ARCEP invite à faire homologuer les équipements radioélectriques

mercredi 27 octobre 2021

Dans un communiqué récemment publié sur ses canaux officiels, l’Autorité de régulation des communications électroniques et de la poste (ARCEP) du Bénin a rappelé au public l’exigence d’homologuer par ses soins, les équipements terminaux destinés à être connectés à un réseau de communication électronique.

Cette disposition n’est pas si nouvelle que ça. Elle était prévue dans les articles 212 et 213 de la loi n°2017-20 du 20 avril 2018 portant code du numérique en république du Bénin. L’article 212, relatif à l’agrément des équipements terminaux, stipule que « les équipements terminaux destinés à être connectés à un réseau de communications électroniques font l’objet d’un agrément de l’Autorité de régulation. »

L’article 213 portant sur l’agrément des équipements et installations radioélectriques, vient compléter le précédent en ces termes : « aucun appareil radioélectrique servant à l’émission, à la réception ou à l’émission et la réception de signaux et de correspondances ne peut être fabriqué, importé ou commercialisé en vue de son utilisation en République du Bénin s’il n’a fait l’objet d’un agrément de l’Autorité de régulation. »

Le même article précise plus loin que « cette disposition ne s’applique pas aux stations expérimentales destinées à des essais d’ordre technique ou pédagogique et à des études scientifiques relatives à la radioélectricité. Un appareil agréé ne peut être modifié qu’avec l’accord de l’Autorité de régulation. Les agents de l’Autorité de régulation dûment habilités peuvent procéder à toute vérification afin de s’assurer que les appareils détenus par les constructeurs, les importateurs, les commerçants, les utilisateurs sont agréés et conformes à la réglementation en vigueur. »

Dans la mesure de ses prérogatives, l’ARCEP vient informer le public de la mise en œuvre de ces dispositions prévues dans le code du numérique. A cet effet, elle rappelle que les équipements terminaux destinés à être connectés à un réseau de communication électroniques devront désormais être préalablement homologués par ses soins. Ainsi, tout contrevenant à cette mesure sera puni selon les dispositions de l’article 262 du code du numérique, d’une amende de cinq à dix millions de francs Cfa.

Michaël Tchokpodo

(Source : CIO Mag, 27 octobre 2021)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)