twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Bénin : l’ARCEP fixe de nouvelles règles tarifaires pour faire chuter le coût des services télécoms

mardi 4 décembre 2018

L’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) du Bénin a décidé d’accorder une plus grande attention aux tarifs des services de communication électronique fournis par les opérateurs.

Afin d’éviter une entente tarifaire entre les concurrents, la continuité de l’incohérence entre les coûts de production des services mobiles et les tarifs des services pratiqués ; néfastes pour les consommateurs ; le régulateur télécoms a rendu publique le 29 novembre 2018, une décision qui fixe un canevas à travers lequel les sociétés télécoms se baseront pour fixer de nouveaux prix. L’objectif à terme est une réduction de la pression sur le portefeuille des consommateurs et une pleine jouissance de leurs services de communication.

L’ARCEP a tout d’abord décidé de segmenter les forfaits télécoms. Elle y a par la suite défini une période de validité. Ainsi, les forfaits en dessous de 1000 Fcfa ont désormais une période de validité oscillant entre un et sept jours. Les forfaits entre 1000 Fcfa et plus de 15 000 Fcfa devront être valides entre sept et trente jours.

Pour la tarification voix, le régulateur télécoms exige aux opérateurs télécoms de se conformer aux principes de tarification à la seconde. Ainsi, pour le forfait de 500 Fcfa, le prix de la seconde devra osciller entre 0,4 et 0,94 Fcfa. Pour les forfaits de 500 à 1000 Fcfa, le prix de la seconde d’appel devra osciller entre 0,4 et 0,85 Fcfa. Il oscillera entre 0,4 et 0,75 Fcfa pour le forfait compris entre 1000 et 2500 Fcfa, et continuera à baisser jusqu’à osciller entre 0,4 et 0,55 Fcfa pour le forfait au-dessus de 15 000 Fcfa.

Pour les SMS, la tarification se fera à l’unité et le coût oscillera entre 2 et 5 Fcfa. Pour la data, la facturation devra être faite en Megaoctect, en fonction du forfait. Par exemple, le forfait de 500 Fcfa oscillera entre 1,2 et 3,1 Fcfa le Megaoctect. Le coût reculera en fonction de l’augmentation du forfait.

Pour l’interconnexion, le tarif plafond fixé par l’ARCEP est de 10 Fcfa par minute pour le service voix entre tous les réseaux. Pour le trafic SMS, le coût de l’interconnexion est fixé à 2 Fcfa l’unité.

(Source : Agence Ecofin, 4 décembre 2018)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)