twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Bénin : Le gouvernement exige des fournisseurs une meilleure qualité de la connexion Internet

jeudi 5 octobre 2017

Une fois encore au Bénin, le gouvernement se dit insatisfait de la qualité du service Internet offert dans le pays par les fournisseurs. C’est le message qu’a délivré le 3 octobre 2017 Rafiatou Monrou, la ministre béninoise de l’Economie numérique et de la Communication lors d’une séance de travail qu’elle a eu avec les différents fournisseurs d’accès Internet (FAI) présents sur le marché béninois.

D’après le journal béninois buzzdecotonou.com, cette réunion a fait suite aux nombreuses plaintes des consommateurs quant à la qualité de la connexion Internet qui leur est servie. L’occasion pour les FAI de faire le point sur la cause de cette dégradation de la qualité. On retiendra par exemple parmi les raisons évoquées par les FAI, l’obsolescence des équipements des fournisseurs et à la sous exploitation des capacités des câbles sous-marins SAT3 et ACE mis à disposition par l’État béninois à travers Bénin Télécom Infrastructures.

Des explications que la ministre Rafiatou Monrou juge injustifiés : « cet état de choses ne devrait plus se justifier à partir du moment où le Gouvernement de son Excellence Monsieur Patrice Talon, ne cesse de tenir ses engagements en dotant notre pays d’infrastructures dans le secteur des TICs et notamment à travers le déploiement de la fibre optique sur toute l’étendue du territoire national. En mettant ainsi à la disposition de Bénin Télécom Infrastructures toute la capacité technique et opérationnelle pour une connexion Internet fiable et continue, le Gouvernement joue sa partition dans l’atteinte d’un des objectifs du Programme d’Actions du Gouvernement “Bénin Révélé”. Celui de faire du Bénin une plate-forme de services numériques pour l’Afrique de l’Ouest », relate buzzdecotonou.com qui cite la ministre.

Enfin, la ministre a enjoint tous les FAI présents sur le marché béninois à résoudre « dans les très brefs délais » les problèmes en prenant les des mesures techniques idoines pour exploiter les capacités des deux câbles sous-marins et des voies de déport. Dans la foulée elle a instruit le directeur général de Bénin Telecom Infrastructures de proposer sous 7 jours un nouveau plan de la tarification à la baisse sur l’exploitation des voies de déport. Pour sa part, le régulateur, l’Arcep a été chargée de procéder dans un délai de 15 jours au contrôle et à l’identification des opérateurs qui ne sont pas connectés aux deux câbles sous-marins.

(Source : TIC Mag, 5 octobre 2017)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 965 676 abonnés Internet

  • 8 679 507 abonnés 2G+3G (96,81%)
  • 161 625 clés Internet (1,80%)
  • 106 126 abonnés ADSL (1,18%)
  • 18 418 abonnés bas débit (0,21%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 30 juin 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 658 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 juin 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 436 809 abonnés
- Taux de pénétration : 104, 30%

(ARTP, 30 juin 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)