twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Bénin : Article 19 Afrique de l’Ouest déplore la coupure d’internet en pleine élections législatives

dimanche 28 avril 2019

Article 19 est profondément préoccupé par la décision des autorités Béninoises de couper internet. Cette décision arbitraire est une censure pour museler la liberté d’expression et restreindre le droit d’accès du public à l’information en pleine élections législatives. L’accès à internet favorise la transparence et le débat public, il permet à tous les acteurs d’avoir des informations instantanées et directes surtout en périodes électorales.

Article 19 rappelle que les élections constituent des moments importants dans les processus démocratiques, un baromètre significatif pour jauger la participation des citoyens à la vie publique et dans le choix de leurs dirigeants. Ces élections législatives sont organisées dans un contexte particulier avec des répressions systématiques des manifestants, opposants et journalistes à la suite de l’invalidation des listes des partis d’opposition par la Commission électorale nationale autonome (CENA) suite au vote du code électoral en août 2018.

Article 19 rappelle qu’en novembre 2016, la Commission Africaine des droits de l’homme et des peuples (CADHP) a adopté une résolution sur le droit à la liberté d’information et d’expression pour l’internet en Afrique, exprimant sa préoccupation face à « une pratique émergente des États d’interrompre ou de limiter l’accès aux services de télécommunication tels qu’internet, les médias sociaux et les services de messagerie, pratique de plus en plus courante durant les élections. » CADHP/Rés.362 (LIX).

« Nous sommes profondément préoccupés par la coupure internet en pleine élections législatives au Bénin. Cette coupure porte une grave atteinte à la liberté d’expression, l’accès à l’information et est une violation de tous les instruments nationaux et internationaux auxquels le Bénin est partie prenante notamment, la Charte Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples, la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, le Pacte International relatif aux Droits Civils et Politiques et au plan régional, la violation du Principe clé (2) et (4) de la Déclaration Africaine des Droits et Libertés de l’Internet », a déclaré Fatou Jagne SENGHORE, Directrice Régionale de Article 19 Sénégal/Afrique de l’Ouest.

« Les autorités Béninoises doivent rétablir immédiatement la connexion à Internet et l’accès aux plateformes de médias sociaux et veiller au respect de la liberté d’expression, d’association et de manifestation conformément aux normes internationales » conclut Fatou Jagne Senghore

(Source : Article 19 Afrique de l’Ouest, 28 avril 2019)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)