twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Bâtir une coopération mondiale contre la cybercriminalité

samedi 18 avril 2015

Dans sa contribution à la Conférence mondiale sur la sécurité, le Sénégal a insisté sur l’importance de nouer une coopération mondiale pour faire face à la cybercriminalité et garantir un internet accessible à tous, ouvert et sûr. Lors de sa présentation, le Sénégal a beaucoup mis l’accent sur la nécessité de nouer un partenariat mondial sur la cyber-sécurité et contre la cybercriminalité. Pour notre pays, une coopération entre autorités judiciaires, policières et les acteurs globaux de l’Internet sont nécessaires pour faire face aux défis liés à la cybercriminalité.

Le Sénégal a dit sa volonté de s’aligner sur les normes internationales en matière de cyber-sécurité, mais aussi de renforcer les structures nationales dédiées à la prévention et à la lutte contre la cybercriminalité. La délégation sénégalaise a cependant déploré le manque de moyens logistiques et techniques dans le cadre de la prévention et de la répression des cybercriminels au Sénégal, mais aussi l’absence de partenariat public-privé en matière de cyber-sécurité.

Le ministre sénégalais des Postes et des Télécommunications, Yaya Abdou Kane, a insisté sur la nécessité d’appuyer et de promouvoir l’initiative de sensibilisation et de renforcement des capacités sur la cyber-sécurité. « Les questions de cyber-sécurité sont très complexes et requièrent une grande technicité. Elles posent des enjeux stratégiques aux Etats, aux organisations internationales et au secteur privé », a-t-il expliqué. Il pense que tous les acteurs impliqués dans le traitement des questions de cyber-sécurité doivent être associés à la stratégie de renforcement des capacités. Selon lui, le renforcement des capacités des acteurs chargés de la lutte contre les activités cybercriminelles constitue une nécessité pour garantir l’adaptation des réponses de politique criminelle au phénomène cybercriminel.

Diégane Sarr

(Source : Le Soleil, 18 avril 2015)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)