twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Baisse du lectorat de la presse écrite : Le numérique s’empare de l’audience

jeudi 10 octobre 2019

Depuis l’avènement des nouvelles technologies de l’information et de la communication, les quotidiens d’informations voient leur lectorat diminuer de jour en jour. Un micro trottoir dans les rues de Dakar a permis de faire un tel constat.

Certains de nos interlocuteurs préfèrent s’informer via les réseaux sociaux même s’il reste encore quelques personnes qui tiennent toujours au journal écrit.

La lecture du journal ne semble plus intéresser beaucoup de gens comme c’était le cas il y’a quelques années. Ils préfèrent lire les informations sur les réseaux sociaux plutôt que d’aller acheter un journal. Ce, nonobstant, l’avènement des fake news et des problèmes de recoupement.

C’est le cas pour Aliou Sow rencontré au quartier Baobab. « Je n’achète plus de journal. Je ne le lis pas parce que c’est une perte de temps pour moi, puisqu’il y a les réseaux sociaux et la presse en ligne qui donnent des informations instantanément », a fait savoir le jeune homme. Si Aliou Sow considère que la lecture d’un journal est une « perte de temps », ce n’est pas le cas pour d’autres personnes.

Dans ce « GrandPlace » sis à Grand Dakar, les occupants confient qu’ils lisent le journal chaque matin. Toutefois, un seul exemplaire de journal sert à informer cette dizaine de personnes.

« Ici dans ce « Grand-Place » sis à Grand Dakar, on achète qu’un seul journal qu’on lit à tour de rôle pour économiser de l’argent et d’ailleurs ce n’est pas la même personne qui achète tous les jours », confie le sexagénaire du nom d’Idrissa Diallo. Tout comme lui, Abou Bakarim Samb est passionné de la lecture du journal.

Selon lui, « c’est le meilleur moyen de s’informer ». « Je me réfère toujours aux journaux pour m’informer car, j’ai une passion pour la lecture et il est plus fiable de s’informer via les journaux écrits que les réseaux sociaux », dit-il.

Ben Cissé fait également partie des personnes qui s’adonnent à la lecture du journal. Le jeune homme explique que « les informations par le biais d’un journal sont plus crédibles et plus fiables que celles contenues dans les sites Internet ».

En effet, il faut dire que cette baisse du lectorat n’est pas sans conséquences sur la vente des journaux. C’est ce que confirme ce vendeur de journal installé au quartier Baobab.

« Auparavant, avant midi, tous les journaux étaient vendus mais aujourd’hui, c’est tout à fait le contraire, on reste toute la journée mais ça n’empêche qu’on est toujours confrontés à une mévente », se désole Omar Sall. Toutefois, il est loin de se décourager de son métier.

« C’est dur mais on gère, ça fait des années qu’on y est, c’est ce que nous connaissons donc, on y reste », a-t-il confié.

Il faut dire que même si les réseaux sociaux et la presse en ligne ont réduit le besoin de s’informer via les journaux écrits, il reste encore des gens qui sont passionnés des médias classiques.

Awa Ba

(Source : Sud Quotidien, 10 octobre 2019)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)