twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Baisse de leur commission : Les prestataires d’Orange veulent garder leur Money

jeudi 17 mai 2018

Le Réseau national des prestataires d’agences, les boutiques d’Orange et les grossistes refusent de se plier à un nouveau commissionnement d’Orange. Ce plan consiste à une baisse de gain de 18 à 7 francs Cfa.

Les distributeurs d’Orange Money jettent à la poubelle le nouveau commissionnement proposé par la multinationale. En effet, pour une transaction de 100 mille francs, le gain est estimé à 318 francs, alors que le client paye 2 600 francs et celui qui fait le retrait gagne 780 francs. Ainsi, Orange empoche les 1 500 francs, c’est cela les dispositions du nouveau plan. Face à cet état de fait, les prestataires d’agence ont décrété un mouvement de grève illimité. « On ne va pas lever le pied, car on ne peut pas accepter une réduction de 18 à 7 francs Cfa » dixit Khalil Ndiaye, vice-président du Réseau national des prestataires d’agence. Et d’éclaircir par la suite que le plan « est une mesure que Orange a prise pour nous imposer de nouvelles commissions quand nous avons refusé (…) ils nous ont proposé le plan (sunu karangé) ». Celui-ci consiste à combler le gap de la progression minimale d’une carte orange qui est estimée à moins 12%. « Et quand on a demandé jusqu’à quand ? Ils ont dit avec difficulté au mois de mai » à faire savoir M. Niaye. A l’en croire, ce qu’Orange cherche, « c’est imposer cette grille. (…) C’est ce qu’on a compris et on est restés intraitables ». « On ne touche pas à nos commissions. On y touche, on disparait », conclut M. Ndiaye.

Ce plan serait le troisième en deux ans, qu’Orange impose sans aucune concertation avec les prestataires. « Il se lève un bon jour et nous présente une méthode de travail. On a constaté que se sont nos intérêts qui étaient menacés. Ce qui prévaut aujourd’hui nous le qualifions d’esclavage économique », dénonce Maguèye Niang, coordonnateur du réseau. Et ce dernier de poursuivre : « Orange s’enrichi sur le dos des Sénégalais et je profite de l’occasion pour interpeller le président de la République. » « Ce qui nous restait, c’est Orange Money et ils sont résolus à nous le prendre entre les mains. Nous n’allons pas l’accepter, car c’en est trop. Nous continuons le mot d’ordre de grève jusqu’à ce qu’il nous appelle à la table de négociations », a indiqué le responsable du réseau des prestataires d’agences.

Sitapha Badji

(Source : Le Quotidien, 17 mai 2018)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)