twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

BFEM : deux élèves diourbellois trichaient via leurs portables

mardi 24 juillet 2007

Trois cas de tricherie aux épreuves du Brevet de fin d’études moyennes (BFEM) dont les deux s’effectuaient via le téléphone portable ont été détectés, mardi à Diourbel, et leurs auteurs placés en garde à vue à la police, rapporte la radio privée Sud FM.

Les actes répréhensibles ont eu lieu durant l’épreuve de mathématiques, précise la même source qui explique que c’est d’abord une candidate du centre Algor Dioum qui a été surprise en train de manipuler son téléphone portable, en dépit de l’interdiction signifiée à tout élève d’en disposer, une fois en salle d’examen.

Après avoir interpellé la fille, les policiers commis à la sécurité du centre lui arrachent son portable et manipulent la messagerie pour y découvrir le SMS suivant : "apporte-moi le corrigé de maths, je ne peux pas sortir".

Ils n’étaient pas revenus de leur surprise quand ils virent dans la cour du centre un adolescent qui avait en mains des feuilles. A la vérification, il s’avéra qu’il s’agissait du corrigé de l’épreuve de mathématiques et que l’individu, en fait un élève de terminale, cherchait à le faire parvenir à la fille au portable.

Après une confrontation, suivie d’aveux circonstanciés, les deux complices ont été déférés au commissariat central de Diourbel, en attendant d’être remis au procureur.

Peu avant, un autre élève en première au lycée d’application de Diourbel avait été surpris par les policiers en faction au centre Mouhamadou Bassirou Mbacké en train d’essayer de remettre à une candidate le corrigé de l’épreuve de mathématiques.

La radio qui ne précise pas si la destinataire a été identifiée a indiqué que les trois mis en cause risquent d’être interdits d’examens et de concours pendant cinq ans.

(Source : APS, 24 juillet 2007)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 16 350 690 abonnés Internet

  • 16 349 008 abonnés 2G+3G+4G (97,25%)
    • 2G : 18,12%
    • 3G : 32,22%
    • 4G : 49,66%
  • 213 908 abonnés ADSL/Fibre (1,32%)
  • 234 052 clés et box Internet (1,43% )
  • 1682 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,670%

- Liaisons louées : 4 491

- Taux de pénétration des services Internet : 94,98%

(ARTP, 31 mars 2022)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 266 260 abonnés
- 225 387 résidentiels (84,65%)
- 40872 professionnels (15,35%)
- Taux de pénétration : 1,54%

(ARTP, 31 mars 2022)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 20 067 256 abonnés
- Taux de pénétration : 116,57%

(ARTP, 31 mars 2022)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)

PRÉSENTATION D’OSIRIS

batik