twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Avec le e-naira, le Nigeria veut rendre sa « politique monétaire plus efficace »

mardi 26 octobre 2021

Le Nigeria est le premier pays d’Afrique à se doter d’une monnaie numérique, baptisée le e-naira. Le président Muhammadu Buhari a lancé en personne la devise virtuelle, ce lundi 25 octobre, depuis le palais présidentiel d’Aso Rock, à Abuja. Le chef de l’État a notamment estimé que le e-naira pourrait contribuer au PIB nigérian à hauteur de 29 milliards de dollars dans les dix prochaines années.

La monnaie numérique lancée par la Banque centrale du Nigeria est porteuse de grands espoirs pour l’économie du pays, disent les autorités. Selon le président Muhammadu Buhari, le e-naira contribuera « à augmenter les envois de fonds, à favoriser le commerce trans-frontalier (...) à rendre la politique monétaire plus efficace » et même faciliter le versement d’aides sociales aux citoyens bénéficiaires.

Quatre ans de travail

Le gouverneur de la Banque centrale du Nigeria a salué ce lundi ce nouveau système de paiement, « parmi les plus avancés du monde et certainement le plus en pointe d’Afrique ». Il aura fallu quatre ans de travail à l’institution pour lancer le e-naira avec la promesse de faciliter l’inclusion bancaire et la transition de nombreux Nigérians vers l’économie formelle. Les transactions en e-naira devraient même à terme être possibles sans accès à l’internet.

Freiner l’usage du bitcoin

Avec cette devise numérique, l’état nigérian espère bien voir ses recettes fiscales s’accroître, tout en mettant un frein à l’usage des cryptomonnaies, telles que le bitcoin, qui échappent à toute régulation étatique. Pour encourager l’utilisation du e-naira, l’accès à la plateforme dédiée et aux transferts restera gratuit pendant les trois prochains mois.

Liza Fabbian

(Source : RFI, 26 octobre 2021)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)