twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Avec le CIR, l’UIT lance un projet de réduction de la fracture numérique au Burundi, en Éthiopie et en Haïti

mardi 15 septembre 2020

Depuis le 7 septembre 2020, l’Union internationale des télécommunications (UIT) et le Cadre intégré renforcé (CIR) ont lancé un projet de coopération qui devra améliorer l’écosystème numérique et renforcer les compétences numériques des femmes dans les pays les moins avancés (PMA), et particulièrement au Burundi, en Éthiopie et en Haïti.

Dans un communiqué conjoint, les deux institutions expliquent qu’en mutualisant leurs ressources, elles intensifieront les activités menées en faveur des femmes au Burundi, en Éthiopie et en Haïti. Les capacités afférentes aux politiques générales seront renforcées, de sorte que les pouvoirs publics soient mieux à même de tenir systématiquement compte de la problématique hommes-femmes dans le domaine des technologies de l’information et de la communication (TIC).

Suivant le communiqué, le projet sera axé sur des activités de terrain à l’échelle nationale et consistera en particulier à : « travailler avec les pouvoirs publics et divers décideurs pour faire en sorte que les politiques relatives à l’économie numérique tiennent compte de la problématique hommes-femmes ; travailler avec les partenaires institutionnels et divers membres de l’écosystème local pour préparer les femmes en âge de travailler à évoluer dans le monde numérique ; et travailler avec le secteur privé pour créer des débouchés économiques dans le monde numérique pour les femmes en âge de travailler ».

« Plus que jamais, les technologies numériques sont un vecteur essentiel de débouchés économiques pour les femmes. Ce partenariat entre l’UIT et le CIR permettra de fournir un appui vital, sur le plan des politiques générales, pour faire en sorte que le secteur des TIC se développe durablement là où il y en a le plus besoin, et profitera aux femmes, qui auront la possibilité d’accéder et de recourir aux TIC pour contribuer pleinement à l’économie« , affirme le Secrétaire général de l’UIT, Houlin Zhao.

Jephté Tchemedie

(Source : Digital Business Africa, 15 septembre 2020)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)