twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Autorisation des fréquences de télévisions : Une avancée de la démocratie sénégalaise, selon Sidy Lamine Niasse

mercredi 3 octobre 2007

Le Pdg du groupe Wal Fadjri a qualifié hier d’"avancée de la démocratie sénégalaise", l’octroi par les pouvoirs publics des fréquences de télévision, avec la décision de l’Etat d’accorder une fréquence hertzienne à son groupe de presse, fort de 23 ans d’expérience. "C’est un long combat qui connaît son épilogue aujourd’hui", affirme Sidy Lamine Niasse qui est revenu sur les différentes étapes franchies depuis le fameux appel d’offre, lancé au début de l’alternance par les autorités.

Mais devant le refus de l’Etat de libérer les chaînes de télévision, le porteur du projet de Walf Tv s’était vu obliger d’explorer d’autres créneaux. "J’étais le seul à répondre à l’appel d’offre... et pourtant, on a vu par la suite que des promoteurs de télé sont passés par d’autres canaux pour émettre, avec notamment la 2Stv qui est passée par la Rts 1, Canal Info avec Canal Satellite et la Rdv qui émet à partir du réseau Mmds", soutient notre interlocuteur.

Face à ces chaînes, l’option de Sidy Lamine Niasse a été d’emprunter le satellite pour faire émettre Walf Tv. Aujourd’hui, la fréquence hertzienne est l’aboutissement d’un long processus. Mais, estime notre interlocuteur, le fait d’accorder cette fréquence à un groupe privé est un signal fort qui prouve que l’Etat veut avancer sur le plan démocratique. Et Sidy Lamine Niasse estime que "d’autres Sénégalais plus méritants sont là et ils doivent aussi avoir leur chaîne de télévision". Le patron du groupe Wal Fadjri salue le travail abattu par les confrères de la presse privée, "une presse d’alerte et de critique", qui évolue aux côtés d’une presse publique aussi compétente.

Fatou K. Sène

(Source : Wal Fadjri, 3 octobre 2007)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 534 038 abonnés Internet

  • 10 531 260 abonnés 2G+3G+4G (97,58%)
    • 2G : 29,14%
    • 3G : 54,77%
    • 4G : 16,08%
  • 101 090 clés et box Internet (0,96%)
  • 151 915 abonnés ADSL/Fibre (1,47%)
  • 1781 abonnés bas débit (0,02%)
  • 2778 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 570

- Taux de pénétration des services Internet : 66,98%

(ARTP, 30 septembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 225 643 abonnés
- 183 331lignes résidentielles (81,25%)
- 42 312 lignes professionnelles (18,75%)
- Taux de pénétration : 1,4352%

(ARTP, 30 septembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 398 285 abonnés
- Taux de pénétration : 110,63%

(ARTP, 30 septembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)