twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Audiovisuel : Le Cnra dénonce les jeux interactifs qui nécessitent l’envoi de Sms ou des appels vers des serveurs surtaxés

lundi 4 mars 2013

« Contre la diffusion par certains médias audiovisuels de jeux interactifs qui nécessitent l’envoi de Sms ou des appels vers des serveurs surtaxés, sans que ces médias informent au préalable les participants sur les coûts éventuels de la communication ». C’est en somme ce que dénonce le Cnra, le conseil national de régulation de l’audiovisuel au Sénégal.

Nouvellement porté à la tête de l’organe de contrôle et de régulation de l’audiovisuel, Babacar Touré a du pain sur la planche, lui qui a pour tâche d’assainir les contenus et programmes des médias au Sénégal.

Dans son premier avis trimestriel n° 4-2012 du 28 février 2013, le Cnra et ses membres relèvent les manquements notés dans le secteur. Les jeux interactifs nécessitant l’envoi de Sms ou des appels vers des numéros surtaxés, ont été dénoncés par le Conseil national de régulation de l’audiovisuel dont on peut s’attendre à des mesures effectives, des sanctions dans ce sens, une fois le constat établi. Parce que le public, auditeurs et téléspectateurs raffolent de ces jeux interactifs, sans pour autant détenir toutes les informations relatives à leurs participations à ce « business » dont ils ignorent tout. Une arnaque qui ne dit pas son nom ? Il ne serait pas erroné de le penser.

Dans la même veine, l’organe de régulation s’est prononcée sur la diffusion de spots publicitaires sur les thématiques dédiées aux guérisseurs traditionnels, des tribunes offertes à « des personnes qui seraient capables de guérir toutes sortes de pathologies, constitue une violation grave du code de déontologie médicale et de la loi sur la publicité », rapporte le Quotidien dans son édition du jour.

A espérer que Babacar Touré et ses collègues du Cnra iront au-delà de la condamnation, qu’ils ne se contenteront pas de dénoncer tout bonnement ce que peut constater tout observateur, fût-il le moins averti !

(Source : Seneweb, 4 mars 2013)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)