twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Au Togo, le gouvernement veut auditer les transferts monétaires digitaux

mercredi 25 août 2021

L’audit concerne le projet des filets sociaux et services de base géré par l’Agence nationale de développement à la base (ANADEB). Il s’agit d’un projet d’appui financier et multiforme direct aux populations les plus vulnérables du Togo.

Le gouvernement togolais a misé sur les transferts par téléphone mobile pour venir en aide aux populations vulnérables. Avec l’appui de la Banque Mondiale, les filets sociaux de base auraient permis de transférer de l’argent à environ 52.000 ménages à raison de 15.000Fcfa chaque trimestre. Environ 19,2 milliards de francs cfa ont été mobilisés pour l’ensemble du programme qui comporte trois composantes.

Il s’agit donc de vérifier l’exactitude du nombre de SIM utilisées dans l’opération des transferts monétaires, d’attester qu’elles ont été bien destinées aux personnes bénéficiaires du projet et qu’enfin ces cartes SIM sont toujours actives. De ce fait, le gouvernement devra connaître avec exactitude le montant des opérations ayant abouties et celles échouées. De quoi établir un rapport détaillé des transferts digitaux dans le cadre du projet.

Selon l’avis de manifestation d’intérêt publié par l’ANADEB, l’audit s’entendra aussi au système d’information de gestion (SGI) du projet, afin d’évaluer la satisfaction des bénéficiaires.

La digitalisation du processus de paiement des fonds de soutien aux ménages identifiés est intervenue avec la pandémie de la Covid-19. L’audit annoncé des paiements digitaux permettra de s’assurer que « l’ensemble les différents éléments du processus de digitalisation se sont déroulés conformément au processus prévus ».

Le projet des filets sociaux et services de base a été lancé en février 2018, avec l’appui de la Banque Mondiale.

Souleyman Tobias

(Source : CIO Mag, 25 août 2021)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)