twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Au Rwanda, un centre pour la transformation numérique

mardi 21 septembre 2021

Le centre pour la transformation numérique est une initiative visant à développer les solutions numériques au Rwanda et en Afrique. Il fournit des services, des conseils et formations aux institutions étatiques et aux entreprises technologiques locales.

Ouvert en 2019, ce centre est un pôle d’innovation équipée avec plusieurs salles de réunion, un espace évènementiel et des laboratoires d’innovation. Basé dans la ville de Kigali, le centre pour la transformation numérique est un espace de formation, de développement des capacités et de réseautage. Il joue le rôle de pont entre le secteur privé, le secteur public, les universités et la société. Il s’appuie sur trois stratégies qui constituent sa pierre angulaire pour la transformation numérique au Rwanda et en Afrique.

Les ateliers d’Innovation

Cette première stratégie contribue au développement des solutions numériques en vue de rendre les services accessibles à tous et améliorer ainsi la vie des groupes vulnérables, tels que les enfants, les femmes et les personnes vivant avec handicap.

Le renforcement des capacités et changement culturel Le renforcement des capacités des ministres dans le secteur du numérique afin de les aider à développer des stratégies et des politiques efficaces en matière de technologies de l’information et de la communication.

Digilinks

Cette stratégie vise à doter les membres de la communauté des compétences numériques et de gestion pour valoriser la création d’emplois et le développement des solutions numériques. Elle suscite également la collaboration et accompagne les start-up dans le développement des solutions numériques. Grace à cette stratégie, plus de 800 solutions numériques ont déjà été développées depuis la création du centre pour la transformation numérique.

Cinq domaines d’interventions

En effet, le centre pour la transformation numérique a cinq domaines d’interventions qui concourent à la réussite de sa vision de soutenir le secteur numérique numérique au Rwanda et en Afrique.

- Le renforcement des capacités et alphabétisation numérique

Ce domaine cible les personnes des zones rurales, les femmes, les étudiants, les personnes vivant avec handicapées, les professionnels et les employés d’agences partenaires politiques. Ces groupes sont formés sur différents domaines, selon leurs besoins.

- La construction d’écosystèmes & d’Assistance au démarrage

le centre pour la transformation numérique accompagne les jeunes entrepreneurs et start-ups pour construire un écosystème florissant et faire face aux défis liés à l’obtention de financement et au manque des capacités en matière de modélisation d’entreprise, de positionnement sur le marché ou de comptabilité et de financement.

A travers ce domaine, ce centre a mis en place l’accélérateur LOOP qui a été organisé à l’automne 2020 et visait à amplifier la croissance des start-ups à haut potentiel dans le domaine de l’éducation avec des fondateurs âgés de 18 à 25 ans. Le programme a soutenu 11 start-ups par le biais de formations en gestion d’entreprise, de coaching et de mentorat. Les participants disposaient de leur propre espace de coworking et pouvaient participer à des sessions ouvertes, à des séries de conférences, à des visites de l’industrie et à un événement de présentation.

- Le développement des solutions

Un pilier important de ce centre est de soutenir le développement de solutions numériques qui résolvent les défis sociaux au Rwanda. Ceux-ci sont développés en collaboration avec le ministère des technologies de l’information et de la communication et de l’innovation, l’Autorité rwandaise de la société de l’information (RISA) et d’autres autorités. Les solutions elles-mêmes sont créées par différentes approches. Alors que certaines solutions sont créées par la communauté via des hackathons et des défis de conception, d’autres font l’objet d’appels d’offres publics.

Au cours des 3 dernières années, plus de 15 solutions numériques ont été créées, par exemple dans les domaines des villes intelligentes, de l’agriculture intelligente ou de la gouvernance. Parmi les solutions développées figurent, entre autres, l’outil de cartographie de l’écosystème « Innovate Rwanda » qui est un annuaire des start-up de la place, « le laboratoires virtuel » pour les écoles secondaires, dédié à la simulation des laboratoires pour certains cours demandant la pratique et les études approfondies, « my way Digital Stick », un bâton de marche numérique qui aide les personnes malvoyantes à naviguer et leur offrent des moyens de vie plus pratiques, « nutri » une application mobile qui fournit des informations sur l’apprentissage automatique pour l’amélioration des connaissances nutritionnelles des femmes.

- Le soutien organisationnel

A travers ce domaine d’intervention, le centre pour la transformation numérique poursuit différentes approches pour positionner ses collectivités partenaires comme des champions de la transformation numérique à court, moyen et long terme.

- L’élaboration des politiques

La transformation numérique évolue rapidement, alors que certaines technologies ont en même temps une courte durée de vie. Ainsi, l’élaboration des politiques mets en œuvre l’approche de ne laisser personne de côté dans la planification stratégique du gouvernement. Dans ce sens, ce centre a mis en place la politique nationale d’intelligence artificielle qui sert de feuille de route permettant au pays d’exploiter les avantages socio-économiques de l’Intelligence artificielle et d’atténuer ses risques. Cette politique a été élaborée à travers un processus multipartite inclusif impliquant des représentants du gouvernement du Rwanda, des universités, du secteur privé et des start-ups. Elle s’inspire également des meilleures pratiques et expériences internationales.

Par ailleurs, le centre compte renforcer la stratégie d’inclusion numérique en vue de promouvoir l’inclusion numérique des femmes, de la population rurale et des personnes vivant avec handicap. Un renforcement de stratégie passant par l’adoption d’un document de stratégie nationale qui prend en compte les besoins particuliers de ces groupes vulnérables.

Enock Bulonza

(Source : CIO Mag, 21 septembre 2021)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)