twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Au Ghana, une plateforme unique d’e-paiement centralise les services financiers publics

mardi 9 juin 2020

Le gouvernement ghanéen a mis en service ce 8 juin, la plateforme Ghana.GOV destinée au paiement digital des différentes taxes d’ordre public. Elle fusionne tous les services financiers publics du Ghana et dénote d’une volonté politique manifeste de favoriser l’économie nationale axée sur la collecte de taxes en toute transparence et sans difficultés.

Désormais au Ghana, les citoyens peuvent aisément s’acquitter de leurs impôts, taxes et diverses obligations financières à l’endroit de l’Etat via une plateforme unique en ligne. « Ghana.Gov fournira un point d’accès unique à tous les services des ministères, départements et agences du gouvernement et garantira que toute personne qui doit effectuer des paiements uniques puisse le faire via le portail sans passer par plusieurs personnes », rapporte l’Agence Ecofin au sujet du ministre ghanéen de l’Information, Kojo Oppong Nkrumah.

Grâce à Ghana.GOV, les populations pourront payer leurs différentes taxes sans être sujets à des tracasseries administratives. Elles n’auront plus de contacts directs avec des personnes physiques, avec l’avantage d’être moins exposées à des risques de corruption. Aussi, auront-elles désormais la facilité de s’acquitter de leurs impôts à bonne date. Pour le gouvernement, c’est plus de recettes fiscales favorisant la croissance économique et le financement des projets à l’échelle nationale.

Vers le tout-digital…

Le Ghana poursuit résolument le processus de dématérialisation de son administration publique. Pour rappel, depuis le 1er septembre, le pays a décidé de procéder au contrôle douanier des produits dans les ports et aéroports par voie électronique. Une innovation visant à capter plus de recettes pour renflouer les caisses de l’Etat. Le Ghana dispose également d’un système d’interopérabilité des bases de données gouvernementales, d’un système intégré d’immigration électronique, etc.

Plus récemment, avec l’apparition de la pandémie du Coronavirus, le pays s’est illustré à travers des solutions digitales efficaces dans la riposte contre le virus. Le Ghana a développé un service de transport des échantillons de prélèvement vers les centres afin d’accélérer les tests de Covid-19. Cette avancée avait permis de limiter dans le pays, le nombre de cas de personnes contaminées. C’était d’ailleurs l’une des raisons ayant favorisé le déconfinement rapide au Ghana alors que la pandémie faisait ravage dans les pays frontaliers.

Michaël Tchokpodo

(Source : CIO Mag, 9 juin 2020)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)