twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Attribution de la troisième licence de téléphonie mobile : Presque dans la poche de Celtel

mercredi 5 septembre 2007

C’est normalement jeudi que les Sénégalais vont officiellement découvrir l’identité du troisième opérateur du paysage de la téléphonie mobile dans notre pays. Un dépouillement qui « nak » est attendu avec beaucoup d’intérêt par les populations. Beaucoup de bruit a été fait autour de la question de l’appel d’offres pour cette troisième licence. Mais de sources sûres, nous avons appris que le groupe Celtel qui est une société koweitienne dirigée par le docteur Saadal Barrack a quasiment raflé la mise. Trois sociétés étaient en compétition pour l’attribution de cette troisième licence de téléphonie ; Il s’agit de Sudatel qui est une société soudanaise dont le réseau « nak » ne dépasse guère les limites territoriales du...Darfour ! Ca « moom » vraiment ! les Sénégalais qui sont très en avance dans le domaine des télécoms méritent mieux. ! La deuxième société en lice est la société saoudienne Bintel qui, elle, appartient au groupe saoudine Bin Ladden Group. Un groupe qui est certes présent dans la téléphonie mobile mais qui, véritablement, « s’agite » beaucoup plus dans la...construction dont c’est le principal domaine de définition. C’est dire « daal » que Celtel n’ pas usurpé son rang. La Celtel a été créée par Mohamed Ibrahim, un milliardaire soudanais. Elle est aujourd’hui présente dans 15 pays africains et 6 du Moyen Orient dont notamment l’Arabie Saoudite, le Liban, l’Irak, la Jordanie, le Bahreïn et le soudan. Elle emploie quelques 12.5000 personnes. Entre autres innovations que Celtel a faites, citons « rek » le « Réseau unique ». Cette possibilité qui permet d’appeler d’un pays à un autre en payant un tarif...local. Cela veut dire quoi ? Cela veut dire qu’un abonné Celtel au Sénégal peut appeler un autre abonné Celtel basé, par exemple, au Bahreïn dans le Moyen Orient et ne payer que le tarif appliqué au Sénégal pour les appels locaux. Deuxième innovation avec Celtel, et qui est « nak », tenez vous bien une première mondiale, c’est qu’avec Celtel, on ne paye pas le « Roaming ». Nos sources en ont dit beaucoup plus encore sur les mille et une opportunités offertes par cette société fortement attendues dans notre pays. Vive la concurrence !

(Source : L’Observateur, 5 septembre 2007)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)