twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Attribution de la licence Sentel : le Parti socialiste "d’accord" pour une commission d’enquête parlementaire

samedi 22 septembre 2007

Le Parti socialiste (Ps, opposition) est "d’accord" pour la création d’une commission d’enquête parlementaire pour éclairer sur les conditions d’attribution, en 1998, de la licence de téléphonie mobile à Sentel, a déclaré samedi à Dakar Me Aïssata Tall Sall.

S’exprimant au cours d’une conférence de presse, Me Tall, membre du bureau politique du Ps, a toutefois estimé que cette commission doit être élargie aux conditions d’adjudication, le 7 septembre dernier, de la licence globale à la société soudanaise Sudatel qui a proposé 100 milliards de francs Cfa.

"Nous marquons notre accord pour la création d’une commission d’enquête parlementaire. Les socialistes s’expliqueront. Mais il faudrait élargir cette enquête aux conditions d’adjudication de la troisième licence parce que nous sommes perplexes", a-t-elle notamment dit.

"Nous nous expliquerons parce que nous avons la solidarité gouvernementale dans l’éthique, la tête et le comportement", a insisté l’avocate qui avait à ses côtés Abdoulaye Elimane Kane, porte-parole du parti et Serigne Mbaye Thiam.

La semaine dernière, le député Iba Der Thiam, vice-président à l’Assemblée nationale, avait demandé la constitution d’une commission d’enquête parlementaire "chargée de déterminer les conditions exactes de cette transaction (cession d’une licence à Sentel)".

Selon M. Thiam, la licence a été "bradée" par les socialistes (alors au pouvoir) à Sentel, à 50 millions francs Cfa Sentel.

A ce sujet, Me Aïssata Tall Sall a dit : "il n’y a rien de plus inexact car il n’a jamais été question de vendre une licence à la Sentel".

A l’époque (1997-98), a-t-elle, expliqué, "le secteur de la téléphonie mobile de la téléphonie mobile, qui était à ses premiers balbutiements, était comparable au secteur de l’audiovisuel de maintenant où l’attribution d’une fréquence télé ou radio ne se fait pas par la vente".

(Source : APS, 22 septembre 2007)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)