twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Atteinte des OMD en matière d’éducation : « Le Sénégal va gagner la bataille" », assure le ministre Moustapha Sourang

samedi 28 juin 2008

Interrogé hier à l’issue du Symposium sur « les TIC au service de l’éducation. Edifier la société des savoirs partagés en Francophonie » tenu les 26 et 27 juin, M. Sourang a exprimé sa volonté de mieux intégrer Internet qui permet une pédagogie des grands groupes pour que notre pays atteigne en 2015 l’Objectif du Millénaire en matière d’éducation.

Vu les indicateurs fournis par les institutions internationales, le Sénégal est dans la bonne voie avec un Taux Brut de Scolarisation (TBS) qui avoisine les 80%. Si on avait pris en compte l’enseignement de l’arabe, ce taux serait plus de 95%, souligne le ministre. Ce dernier reconnaît l’existence de facteurs limitatifs liés à l’accès à Internet : cherté de la connexion, difficultés énergétiques mais aussi le contrôle du contenu etc.

L’intégration des TIC dans l’éducation est une nécessité. L’initiateur de la rencontre de Tunis, le Premier ministre de la Tunisie, Mohamed Ghannouchi affirmait que : « L’école doit être mise à l’heure des TIC, devenues un puissant auxiliaire de la formation ». Co - organisateur du Symposium, le Patron de l’organisation internationale de la Francophonie, Abdou Diouf qui s’est longuement entretenu avec le président Zin El Abidin Ben Ali, abordait dans le même sens. Moustapha Sourang très sollicité par les média ( RFI, Le Soleil, Sud-Quotidien, des journalistes canadiens et tunisiens), a informé que le Gouvernement a construit en 7 ans 20. 000 nouvelles classes, 3 nouvelles universités, et a recruté 35.000 enseignants au niveau de l’élémentaire du moyen et du secondaire. Il s’est aussi félicité que les prix d’excellence en mathématique ont été décernés lors du dernier Concours général. Des universités françaises sont prêtes à recevoir nos élèves, a -t- il annoncé. M. Sourang, a rappelé que lors de leur récente grève qui a failli invalider l’année, les enseignants se sont peu préoccupés de revendications purement pédagogiques.

Pour lui, la volonté du Me Wade de mettre près de 41% du budget du Sénégal au service de l’éducation a permis à notre pays d’enregistrer des avancées très significatives. Il s’est refusé cependant de rouvrir l’intention à lui prêter de démissionner de son poste à la suite de l’implication très médiatisée de son collègue Farba Senghor en charge du Transport dans le Dossier de l’éducation. Pour le professeur Moustapha Sourang, ce qui est important c’est le Sénégal. Posant sur nous un regard plein de dignité et d’engagement, M. Sourang déclare : « Le Sénégal va gagner la bataille pour l’atteinte des OMD en matière d’éducation. ». Notre pays pourra compter sur ses forces, sur la solidarité internationale notamment sur l’expertise de la Francophonie.

Cette organisation appelle d’ailleurs dans la Déclaration finale du Symposium de Tunis ses Etats membres à : mettre en œuvre les conclusions du SMSI et tout particulièrement celles qui favorisent l’utilisation des TIC dans l’éducation, considérer comme prioritaire l’intégration des TIC dans l’éducation, dans ses différents cycles et degrés (notamment primaire, secondaire, supérieur, et formation professionnelle...), et dans ses différentes formes (présentielle et à distance), tirer parti des potentialités de croissance économique générées par l’utilisation des TIC pour le développement et notamment dans le secteur de l’éducation, œuvrer en faveur de l’Éducation pour Tous (EPT) par une utilisation judicieuse des TIC en la matière, conformément aux Objectifs du Millénaire et aux recommandations du SMSI, à élaborer et mettre en place des politiques publiques intégrant les TIC dans l’éducation, accélérer le déploiement d’infrastructures permettant l’accès à Internet pour tous, afin d’accompagner le développement des TIC au service de l’éducation, renforcer les capacités humaines afin de mieux répondre aux exigences des nouveaux métiers émergents dans le secteur de l’éducation, veiller à ce que l’utilisation des TIC au service de l’éducation réponde au maximum d’attentes des populations cibles de la communauté francophone, en accordant une attention particulière aux populations vulnérables et aux habitants des zones enclavées, intégrer l’approche genre dans l’établissement des politiques TIC et éducation.

La Déclaration de Tunis et les éléments d’action issus des travaux seront portés au Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de la Francophonie en octobre 2008 à Québec.

El Hadji Gorgui Wade Ndoye (ContinentPremier.Com)

(Source : Sud Quotidien, 29 juin 2008)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)