twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Atelier sur le SENIX : Le Sénégal vers la mise en place effective d’un point d’échange internet

jeudi 20 août 2015

Le Sénégal est en route vers la mise en place d’un point d’échange internet (Senix). A cet effet, un atelier de partage et de consolidation des travaux de mise en place du point d’échange internet SENIX, a été ouvert ce matin à Dakar. Ceci, dans le but de valider le cadre juridique du SENIX et de disposer d’une feuille de route pour sa mise en place effective. Ainsi, les acteurs vont échanger sur les modalités pour la mise en place de ce point d’échange internet. Selon Malick Ndiaye, Directeur de cabinet du ministre des Télécommunications et de la Poste qui a présidé la cérémonie d’ouverture, le point d’échange au Sénégal devra permettre aux échanges d’internet entre tous les utilisateurs au Sénégal d’y rester. Mais aussi, d’économiser sur le temps des transactions sur internet et sur le coût d’accès à internet car, « chaque fois qu’un utilisateur se sert d’un réseau chez un opérateur différent pour communiquer avec un autre utilisateur d’un autre réseau, l’échange pourrait partir à l’extérieur et revenir au Sénégal. Ce point d’échange permettra de garder les échanges locaux à l’intérieur du Sénégal » a-t-il expliqué. Il affirme par ailleurs que c’est normal que certains aient des réserves par rapport à ce projet, mais il estime qu’il « faut leur démontrer que nous avons tous intérêt à aller vers la mise en place de ce point d’échange qui appartient à l’ensemble des acteurs du Sénégal ».

Bocar Kâne, membre du conseil d’administration de France IX, a pour sa part soutenu que pour qu’un Ixp soit viable et fonctionnel, il faut que l’ensemble de la communauté et des acteurs soient impliqués, « c’est pour cette raison qu’on a décidé d’élargir les participants à cet atelier. L’idée c’est d’embarquer tout le monde dans le processus pour qu’ils comprennent les bénéfices qui sont à tirer d’un point d’échange internet ». A l’en croire, les points d’échange sont un maillon important dans l’internet, ils aident à avoir une souveraineté des données numériques d’un pays. C’est un créateur de valeur économique également ».

A l’instar de plusieurs pays africains, le Sénégal a bénéficié du soutien de ce programme sous forme d’atelier de formation. Les parties prenantes nationales ont ainsi mis en place un groupe de travail, il s’agit des opérateurs, de l’agence de l’informatique de l’Etat (ADIE), de l’autorité de régulation des télécommunications et des postes (Artp), des fournisseurs de service internet et des ministères concernés. Le SENIX a pour objectif de permettre l’échange direct du trafic local pour favoriser l’émergence des services locaux et d’optimiser l’utilisation de la bande passante et le coût du trafic international. Mais aussi de contribuer au développement d’une économie numérique au Sénégal par la création d’un marché des télécommunications ouvert.

(Source : Dakar Actu, 20 août 2015)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 965 676 abonnés Internet

  • 8 679 507 abonnés 2G+3G (96,81%)
  • 161 625 clés Internet (1,80%)
  • 106 126 abonnés ADSL (1,18%)
  • 18 418 abonnés bas débit (0,21%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 30 juin 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 658 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 juin 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 436 809 abonnés
- Taux de pénétration : 104, 30%

(ARTP, 30 juin 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)