twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Assemblée nationale : Mamadou Lamine Diallo boycotte le budget de Bibi Baldé et tire sur l’Artp

jeudi 29 novembre 2018

« Monsieur le ministre, je ne vais pas voter votre budget, pour trois raisons ». Ces mots sont du président du Mouvement Tekki, qui s’est adressé au ministre de la Communication, des Télécommunications, des Postes et de l’Economie numérique.

Mamadou Lamine Diallo de poursuivre : « la première raison, c’est que je ne suis pas convaincu de la sincérité du budget. Quand on fait un budget c’est pour des prévisions. Et on les fait en toute connaissance de cause, avec toute la sincérité requise. A savoir que ces chiffres-là, qu’on propose au député, on croit que c’est le bon chiffre ».

L’économiste d’ajouter : « L’année dernière ici, fin 2017, c’est dans la cacophonie que le budget a été voté. 2018, il y a eu des codes budgétaire dans les ministères. C’est clair, net et précis. Le ministre de la Culture lui-même quand il est venu en commission technique, il l’a reconnu. Moi, je crois que ceux qui fondent les budget, savent bien que ces chiffres-là ne seront pas respectés. C’est la raison pour la quelle, moi je ne voterai pas ce budget ».

A en croire le député, La deuxième raison de ne pas voter ce code, concerne la cas de l’APS (Agence de presse sénégalaise). « Il faut prendre en compte l’APS. Ils ont demandé plus d’un milliard, je ne sais pas on leur donne quelque centaines de millions, ce n’est pas suffisant. Tout le monde sait combien que ceux qui travaillent à l’APS sont compétents.

En fin, le troisième point évoque M Diallo, « c’est sur l’ARTP. L’ARTP, c’est 12 milliards. Je ne sais pas ce qu’ils font. Personne ne peut me dire qu’il y a eu une application qui a été soutenue, développée par l’ARTP. Dans ce pays les jeunes sont doués pour faire des programmes, pour faire de l’informatique, mais l’ARTP ne les soutient pas. Renforcer l’ARTP dans les nouveaux code de communication électronique, au non de quoi ? ».

(Source : DakarMidi, 29 novembre 2018)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 8 761 804 abonnés Internet

  • 8 483 435 abonnés 2G+3G+4G (96,9%)
  • 1131 453 clés et box Internet (1,5%)
  • 117 807 abonnés ADSL (1,3%)
  • 17 965 abonnés bas débit (0,2%)

- Liaisons louées : 21 044

- Taux de pénétration des services Internet : 57,44%

(ARTP, 30 juin 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 292 468 abonnés
- 223 179 lignes résidentielles (76,31%)
- 69 218 lignes professionnelles (23,67%)
- 71 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,92%

(ARTP, 30 juin 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 141 304 abonnés
- Taux de pénétration : 105,80%

(ARTP, 30 juin 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)