twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Artp : Questions sur la disparition de 120 milliards de francs

dimanche 19 juin 2011

« Où sont passés les 120 milliards versés dans le Fonds de Développement du Service Universel de Téléphonie ? » C’est la question que se pose La Gazette de Dakar dans sa dernière livraison. L’auteur de l’article, le journaliste Abdou Latif Coulibaly évoque des détournements de sommes importantes opérés au détriment de ce fonds qui devait servir comme le veut le législateur, à la couverture universelle du service de téléphonie dans le pays. « La Sonatel a viré pour le compte de l’Agence de régulation des télécommunications et des Postes (Artp), plus précisément dans le Fonds de développement du service universel des télécommunications (Fdst), la somme totale de 20 milliards de francs au titre de l’exercice 2010.L es deux autres opérateurs, Tigo et Expresso, ont versé dans le même fonds, la somme de 7 milliards représentant 3% de leurs chiffres d’affaires respectifs. Depuis 2006, la Sonatel a régulièrement versé dans un compte la somme totale de 100 milliards auxquels il faut ajouter 20 milliards provenant de Tigo et expresso » explique le journaliste investigateur, qui se demande à quoi cet argent a servi au moment où le gouvernement déclare sa volonté de restaurer la taxe sur les appels. « L’argent n’est ni sous le contrôle de la Cour des comptes, ni celui de l’Assemblée Nationale. Seul le directeur général de l’Artp et sa tutelle, la Présidence de la République, ont connaissance des mouvements réels effectués sur ce compte », note-t-il.

La Gazette a d’autre part appris que les 5 milliards placés auprès d’Amsa Assurance par l’Artp et qui ont finalement servi à acheter un immeuble de cette même société d’assurance ont été prélevés sur ce fonds. Sur l’affaire Global Voice, La Gazette révèle que le modèle proposé à travers l’offre de Global Voice est inefficace et très couteux pour l’Etat et les consommateurs. « Si le gouvernement était motivé par le seul souci de contrôler les appels entrants et de collecter raisonnablement les recettes sur ces appels, il aurait pu l’ordonner à l’Artp qui au regard de la loi peut procéder aux investissements nécessaires à cette fin. Cela lui aurait coûté, au moins la somme de 5 milliards FCFA avec un résultat encore plus probable que ne garantit le système Global Voice », écrit le journal. Selon des experts en télécommunication interrogés, l’ensemble des taxes, impôts et autres recettes collectés par l’Etat auprès des opérateurs de téléphonie auraient pu, à elles seules, servir à financer les besoins du secteur énergétique national et à le redresser définitivement.

(Source : Seneweb, 19 juin 2011)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)