twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Article 27

mardi 16 octobre 2018

L’Autorité de régulation des télécommunications et postes (Artp) aura-t-elle raison de l’accès à certains réseaux sociaux (WhatsApp, Viber, Youtube, etc.) ? On saura aujourd’hui, avec le vote du projet de loi portant Code des communications électroniques à l’Assemblée nationale. Tout laisse à penser qu’il ne devrait pas y avoir d’obstacles majeurs avec une majorité favorable au passage de ce projet adopté par le gouvernement du Sénégal le 6 juin 2018 en Conseil des ministres.

Une initiative qui inquiète ‘‘les observateurs de la liberté d’expression au Sénégal, à cause d’articles vicieux, imprécis et problématiques qui le composent’’. Selon Ndiaga Guèye de l’Association sénégalaise des utilisateurs des Tic (Asutic), à travers une tribune publiée par infosansfrontieres.com pour dénoncer ce projet de loi qui sonne comme un recul démocratique au Sénégal.

‘‘Cette disposition met en péril un internet ouvert et libre au Sénégal. Elle donne ainsi à l’Artp et aux opérateurs le pouvoir de bloquer, ralentir, filtrer ou encore surveiller l’accès à WhatsApp, Viber, Messenger, Skype et autres applications de téléphonie en ligne, pour préserver les intérêts des opérateurs de téléphonie mobile au détriment des intérêts des utilisateurs sénégalais’’, a-t-il déclaré. Le dernier paragraphe de l’article 27 de ce code dispose : ‘‘L’Autorité de régulation peut autoriser ou imposer toute mesure de gestion du trafic qu’elle juge utile pour, notamment, préserver la concurrence dans le secteur des communications électroniques et veiller au traitement équitable de services similaires.’’

(Source : Enquête, 16 octobre 2018)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 449 579 abonnés Internet

  • 10 183 289 abonnés 2G+3G+4G (97,47%)
  • 115 978 clés et box Internet (1,11%)
  • 130 612 abonnés ADSL (1,25%)
  • 17 961 abonnés bas débit (0,17%)
  • 1739 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 006

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 30 septembre 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 299 774 abonnés
- 234 433 lignes résidentielles (78,20%)
- 65 257 lignes professionnelles (21,80%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 septembre 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 403 402 abonnés
- Taux de pénétration : 107,52%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)