twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Arrivée de nouvelles chaînes de télévision Canal info s’installe, La Rts s’ajuste, Ben Bass annoncé

lundi 24 juillet 2006

Les questions qu’il faut se poser c’est : à qui Me Wade a donné des licences de télé ? Et pourquoi avoir attendu la veille des élections ? En tout cas, six chaînes de télévision sont annoncées ; l’une d’elles a commencé à émettre et appartient à Cheikh Tidiane Ndiaye de Sud vision et Vieux Aïdara, actuel conseiller en communication du ministre Djibo Kâ et proche ami des Wade. Une autre, qui appartiendrait à Excaf de Ben Bass Diagne, est aussi annoncée. La Rts est prête à faire face à la concurrence locale.

L’arrivée prochaine de nouvelles chaînes de télévision privée est annoncée à Dakar. Des chaînes qui vont commencer leurs émissions avant les prochaines élections. La première d’entre elles a commencé à diffuser. Les Sénégalais peuvent constater sur leur poste de télévision, cette nouvelle chaîne. Il s’agit de la chaîne Canal Info, propriété de deux promoteurs sénégalais. Et comme c’est le cas, à chaque fois qu’un nouveau groupe de presse naît, on se pose des questions sur ses « géniteurs » et l’origine des capitaux. D’autant plus que l’un des promoteurs a toujours revendiqué son amitié avec les enfants du Président. « Ce n’est pas la chaîne de Karim Wade » répond M. Vieux Aïdara, chargé de communication de Djibo Leyti Kâ, ministre de l’Economie maritime. M. Aïdara est l’un des propriétaires de cette chaîne. Joint hier au téléphone, M. Aïdara a été formel. « Cette chaîne appartient à Cheikh Tidiane Ndiaye et à moi-même ». A en croire notre interlocuteur, ils ont racheté la chaîne de « Canal + », qui a vendu son canal hertzien, car il émet maintenant en satellite. Et cela depuis décembre 2005. Karim Wade lui-même dément avoir investi un rond dans cet entreprise. « Si j’avais de l’argent à investir. Je l’aurais mis ailleurs. Je n’étais même pas au courant du début des émissions de cette chaîne. Je suis formel : je ne suis pas impliqué dans ce projet » a laissé entendre le président de l’Anoci. Aïdara qui cherche des crédits auprès des banques pour financer le début de ses activités veut éviter toute polémique préjudiciable à la chaîne : « elle n’a rien à voir avec l’Etat, et ne doit rien non plus à Karim Wade ». A combien ont-ils acheté ? Où est-ce qu’ils ont trouvé les moyens ? Vieux Aïdara coupe court. « Nous avons un contrat de vente avec Canal. Et dans le contrat, il y a une clause de confidentialité sur le prix. Maintenant Canal Info est une société privée. Et des privés ne sont pas obligés de s’expliquer sur l’origine de leurs fonds. » Canal Info va commencer à diffuser sous peu. Et va faire comme la Radio télévision sénégalaise. Elle va passer des informations, en direct, sous forme de reportages, d’analyses, de documentaires. Elle va traiter de l’actualité, de la politique, du sport, et de la culture... A côté de cette chaîne dont les propriétaires sont identifiables, il se susurre, de plus en plus, l’arrivée d’Excaf et de son boss Ben Bass dans la concurrence.

La Rts prête à faire face à la concurrence locale

Pour le Rts, la concurrence n’en sera que plus rude. M. Daouda Ndiaye, directeur général de la Rts voit en ces nouvelles chaînes « une concurrence complémentaire et positive ». Il estime que la Rts a de l’avance sur ces chaînes. Car elle est aujourd’hui regardée à travers le monde. Il ne veut pas cependant que la Rts garde sa position de monopole. Qui fait souvent que les gens se satisfont de leur position. Il est convaincu que les journalistes de la Rts vont « ajouter un plus dans leur travail, de même que les réalisateurs, qui vont s’engager encore davantage en faisant preuve de plus de créativité ». Par ailleurs, le Dg de la Rts s’en félicite, lui qui se réclame « partisan du pluralisme ». Surtout que l’arrivée d’autres chaînes va créer des emplois pour les jeunes journalistes de télé et permettre une variété dans les lignes éditoriales.

Latir Mané

(Source : L’Observateur, 24 juillet 2006)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)