twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Arnaques sur Facebook : Comment le magazine Icône, la police et la Sonatel ont permis l’arrestation d’un couple

jeudi 23 novembre 2017

Le bonhomme Malick Bamba Diop et son épouse et complice Aicha Sow, sont tombés. Auteurs d’arnaques sur le réseau social Facebook sur des hauts responsables, le couple à été arrêté en début de semaine par les limiers de la brigade de lutte contre la cybercriminalité. Une arrestation marquée par l’intervention de 3 organismes différentes : le magazine Icône, la Sonatel et les forces de police.

Domicilié à Guédiawaye, d’après L’Obs, Malick Bamaba Diop, un inconditionnel du net, réussissait des coups en parfaite intelligence avec son épouse, Aicha Sow. Ainsi, cette dernière utilisait un compte Facebook avec l’identité d’une fille en allure de bombe latine ou des photos de la célèbre et sexy artiste nigériane, Shaddyboo.

Après avoir identifiée ses proies, dont des directeurs généraux et des hommes d’affaires, Aicha envoyait ces dernières une demande d’ajout d’ami. A la découverte des ses photos suggestives, certains vont mordre à l’hameçon. Usant de stratagème, elle parvient à soutirer de l’argent à ses victimes. Mais une fois l’argent encaissé, elle se métamorphose et réapparaît sous une autre identité, sur Facebook.

Après avoir eu vent de cette affaire, le patron du magazine Icône, Mansour Dieng, qui avait révélé le mariages des homosexuels à Mbao, se met sur les trousses de la bande de l’arnaqueuse. Après quelques visites sur le profil de Aicha, celle-ci saute sur l’aubaine et entreprend ses démarches habituels. Au bout de quelques jours, Aicha lui demande la somme de 250.000 francs pour rembourser une dette. C’est le moment choisi par Mansour pour aviser les limiers de la brigade de lutte contre la cybercriminalité.

Ils mettent en place un piège au restaurant Good Rade, afin de coincer la femme lorsqu’elle viendra pour récupérer la somme. Très prudente, gage de son intelligence, elle envoie une demoiselle pour venir récupérer l’argent. Celle-ci sera arrêté dès qu’elle a récupéré l’enveloppe contenant la somme.

Embarquée, la jeune fille va finalement collaborer avec les limiers, qui vont de ce fait, monter une nouvelle planque aux abords du domicile de l’époux d’Aicha, à Grand-Yoff. Seulement, Malick Bamba Diop ne se pointe pas. C’est là que la Sonatel est entrée en action.

En effet, l’opérateur téléphonique va filer aux limiers l’adresse de Malick B. Diop, à Guédiawaye. Il sera cueilli vers 2 heures du matin, en même temps que son épouse.

Entendu, Malick a avoué son forfait. L’enquête a même révélé que le couple s’était également signalé dans de fait de piratage bancaire. Elle a aussi révélé que Malick B. Diop, le chef du gang, se trouve être le neveu de l’ancien maire de Dakar, Pape Diop. Celui-ci confie même avoir construit la maison où vit Malick, à Guédiawaye.

(Source : Sene News, 23 novembre 2017)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 076 337 abonnés Internet

  • 9 793 802 abonnés 2G+3G+4G (98,15%)
  • 148 476 clés et box Internet (0,97%)
  • 116 093 abonnés ADSL (0,76%)
  • 17 966 abonnés bas débit (0,12%)

- Liaisons louées : 21 175

- Taux de pénétration des services Internet : 66,05%

(ARTP, 31 mars 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 289 426 abonnés
- 221 272 lignes résidentielles (76,45%)
- 68 084 lignes professionnelles (23,52%)
- 70 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,89%

(ARTP, 31 mars 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 984 934 abonnés
- Taux de pénétration : 104,78%

(ARTP, 31 mars 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)