twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Après la reconnaissance du bitcoin, la Centrafrique lance sa cryptomonnaie, le sango

lundi 4 juillet 2022

La République centrafricaine lance officiellement dimanche 3 juillet le " projet sango " : c’est le nom de la cryptomonnaie voulue par le président Faustin Archange Touadéra, dans le sillage de l’adoption du bitcoin comme monnaie officielle fin avril. Le chef de l’État devrait prendre la parole sur la plateforme dédiée à cette nouvelle monnaie, qui serait adossée aux vastes ressources naturelles du pays.

" La cryptomonnaie est révolutionnaire, elle va démocratiser la démocratie " : c’est dans une vidéo de six minutes chantant à la fois ses louanges, celles de la Centrafrique et des cryptomonnaies, que Faustin-Archange Touadera donne rendez-vous pour le lancement officiel du Sango.

Attendu en ligne dimanche soir sur la plateforme dédiée, le chef de l’État sera accompagné de quatre ministres et de quatre conférenciers présentés comme des spécialistes du blockchain, la technologie censée préserver la sécurité et le stockage des cryptomonnaies.

Une " île de la crypto "

Avec l’argent des investisseurs, le " projet sango " transformerait l’île des Singes, située face à la capitale sur la rivière Oubangui, en " île de la crypto " : une zone franche sans taxes où palaces, casinos, grand stade et parc aquatique verraient le jour.

La valeur du sango serait garantie par les multiples ressources minières centrafricaines. Les partisans du projet affirment qu’il permettra de faire entrer des capitaux dans le pays, et d’investir massivement dans les infrastructures.

Mais ses détracteurs le jugent irréaliste, voir soupçonnent qu’il servirait à blanchir des fonds mal acquis en provenance des quatre coins du monde.

" Mon rêve c’est de voir que le Centrafricain puisse bien vivre sur son sol, vraiment y rêver ", poursuit le président sur la vidéo, avant une voix invitant, en anglais : " Faites partie d’un moment de l’histoire, du rêve d’un président, la reconstruction de la République centrafricaine. "

(Source : RFI, 4 juillet 2022)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)