twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Après la prison, Souleymane Fall remporte le prix du meilleur hacker sénégalais aux Security Days

jeudi 25 juillet 2019

C’est ce qu’on appelle une consécration par ses pairs. Cela fait presque un an jour pour jour que Souleymane Fall avait été mis en prison lors des Security Days 2018 juste pour avoir révélé avec son téléphone portable, une faille du système de fréquence de la Division spéciale de la cyber sécurité (Police).

Pour Souleymane Fall, c’était un jeu d’enfant de montrer les failles du sytème de la police, pensant sensibiliser les policiers sur ces failles dans leurs systèmes.

Mais hélas, pour le magistrat instructeur, Souleymane Fall ne faisait pas partie de la police et dès lors n’avait aucune habilitation ou autorisation pour éteindre les ordinateurs de celle-ci lors de l’exposition. Dès lors, il tombait sous les dispositions de l’article 431-8 du code pénal et a donc été jeté en prison pour intrusion frauduleuse dans un sytème informatique (sic).

Cette année, comme pour se racheter de sa mégarde, le jeune Souleymane Fall vient d’être sacré meilleur hacker au Sénégal lors des Security Days 2019 organisées par les élites mondiales Expresso au King Fahd Palace et qui réunissait tout le gratin mondial de la cyber sécurité, notamment la Compagnie européenne d’intelligence stratégique, les éléments français du Sénégal (EFS) et tout le gratin de la sécurité mondiale de la sécurité informatique (armée, gendarmerie, police, experts...).

Souleymane Fall qu’on ne présente plus dans le monde du hacking sénégalais et même aux USA, est un jeune passionné autodidacte, un as de l’intelligence artificielle, né en janvier 1998 dans la banlieue dakaroise à Pikine Guinaw Rails Sud.

À travers ce prix, Souleymane Fall a montré que sa place n’était décidément pas en prison et que la justice ferait mieux de travailler avec des génies de sa trempe.

Notons que deux autres sénégalais ont eu à recevoir un prix, il s’agit de Saliou Thiam et d’un étudiant de la TDSI...

Lamine Ndaw

(Source : Leral, 25 juillet 2019)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 534 038 abonnés Internet

  • 10 531 260 abonnés 2G+3G+4G (97,58%)
    • 2G : 29,14%
    • 3G : 54,77%
    • 4G : 16,08%
  • 101 090 clés et box Internet (0,96%)
  • 151 915 abonnés ADSL/Fibre (1,47%)
  • 1781 abonnés bas débit (0,02%)
  • 2778 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 570

- Taux de pénétration des services Internet : 66,98%

(ARTP, 30 septembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 225 643 abonnés
- 183 331lignes résidentielles (81,25%)
- 42 312 lignes professionnelles (18,75%)
- Taux de pénétration : 1,4352%

(ARTP, 30 septembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 398 285 abonnés
- Taux de pénétration : 110,63%

(ARTP, 30 septembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)