twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Après la nomination d’Alioune Ndiaye, c’est l’hommage aux visionnaires du Mali

mardi 25 septembre 2012

Jeudi dernier, Alioune Ndiaye était porté à la tête de la Direction générale de Sonatel, en remplacement de Cheikh Tidiane Mbaye qui tirait ainsi sa révérence après un quart de siècle au service d’une entreprise devenue l’une des plus prestigieuses dans la sous-région ouest-africaine. Pour fêter l’événement ce jour-là comme il se doit, une cinquantaine de cadres – tous du Top management – avaient été conviés au Technopole de Dakar. Des discours, il y en a eu. Comme celui du président du Conseil d’administration, Marc Rennard, faisant l’économie du processus par lequel l’ancien directeur d’Orange Mali a été choisi.

En fait, il semble qu’il y ait eu « appel à candidatures » pour le poste de Directeur général, même si rien n’a jamais filtré sur cette question. A ce sujet, et selon nos informations, deux candidatures auraient finalement émergé au bout du processus de sélection et de validation des dossiers ayant soumissionné pour le poste. Une candidature interne, celle d’Alioune Ndiaye, donc. Et une autre, externe celle-là, jugée « solide » et « compétente », qui avait tout autant le mérite de pouvoir diriger la Sonatel. Mais le choix « local » avait les faveurs des administrateurs et de l’Etat du Sénégal. Avant d’avoir été rendue publique, la décision du Conseil d’administration de Sonatel avait été naturellement présentée au président de la République lequel, selon toujours nos informations, souhaitait en tous les cas que le poste restât aux mains d’un Sénégalais.

Dans une salle où l’émotion des uns le disputait au flegme des autres, nous indique-t-on, le nouveau boss de Sonatel n’a pas manqué de revendiquer son statut de « fils spirituel » de Cheikh Tidiane Mbaye avec qui il travaille depuis 25 ans. Toutefois, le clou de la rencontre du Technopole a été le discours du directeur général sortant.

Il serait sans doute fastidieux d’y revenir en détails. Mais d’après nos informations, Cheikh Tidiane Mbaye a particulièrement insisté sur l’apport inestimable qu’a été pour le groupe Sonatel l’acquisition d’Ikatel devenue plus tard Orange Mali. Entre les réticences des uns et l’hostilité des autres, s’est glissée la « détermination visionnaire » d’autres responsables « moins visibles » et pour qui la conquête de la téléphonie mobile au Mali était déjà un virage stratégique important qu’il ne fallait surtout pas rater à l’époque, soit 2002. A ces « aventuriers » du mobile, il semble que l’histoire lui ait donné raison. Aujourd’hui, Orange-Mali est une composante essentielle de Sonatel avec ses 6 à 7 millions d’abonnés.

(Source : Enquête, 25 septembre 2012)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

153 153 153 144 144 144 238 238 238 168 168 168 145 145 145 170 170 170 171 171 171 160 160 160 172 172 172 173 173 173 154 154 154 174 174 174 226 226 226 155 155 155 176 176 176 177 177 177 237 237 237 250 250 250 241 241 241 157 157 157 178 178 178 180 180 180 259 259 259 181 181 181 159 159 159 248 248 248 183 183 183 239 239 239 256 256 256 185 185 185 162 162 162 186 186 186 187 187 187 191 191 191 192 192 192 234 234 234 194 194 194 195 195 195 196 196 196 197 197 197 198 198 198 199 199 199 229 229 229 233 233 233 202 202 202 228 228 228 204 204 204 232 232 232 206 206 206 253 253 253 208 208 208 209 209 209 210 210 210 211 211 211 212 212 212 213 213 213 214 214 214 254 254 254 217 217 217 218 218 218 249 249 249 219 219 219 220 220 220 230 230 230 222 222 222 252 252 252 255 255 255 242 242 242 243 243 243 244 244 244 245 245 245 246 246 246 258 258 258 260 260 260 261 261 261 263 263 263 48 48 48 61 61 61 59 59 59 12 12 12 11 11 11 70 70 70 53 53 53 127 127 127 132 132 132 75 75 75 123 123 123 15 15 15 52 52 52 110 110 110 49 49 49 14 14 14 28 28 28 13 13 13 73 73 73 164 164 164 77 77 77 112 112 112 113 113 113 18 18 18 102 102 102 105 105 105 78 78 78 119 119 119 65 65 65 47 47 47 16 16 16 120 120 120 90 90 90 133 133 133 81 81 81 116 116 116 20 20 20 135 135 135 136 136 136 137 137 137 21 21 21 129 129 129 35 35 35 22 22 22 67 67 67 7 7 7 79 79 79 69 69 69 108 108 108 84 84 84 87 87 87 96 96 96 23 23 23 25 25 25 106 106 106 82 82 82 32 32 32 76 76 76 72 72 72 115 115 115 26 26 26 104 104 104 29 29 29 58 58 58 30 30 30 46 46 46 31 31 31 62 62 62 88 88 88 55 55 55 101 101 101 86 86 86 10 10 10 80 80 80 114 114 114 92 92 92 100 100 100 85 85 85 36 36 36 125 125 125 37 37 37 38 38 38 109 109 109 74 74 74 51 51 51 50 50 50 39 39 39 83 83 83 40 40 40 66 66 66 68 68 68 93 93 93 99 99 99 60 60 60 57 57 57 24 24 24 41 41 41 42 42 42 134 134 134 19 19 19 43 43 43 111 111 111 17 17 17 117 117 117 97 97 97 94 94 94 54 54 54 71 71 71 122 122 122 33 33 33 56 56 56 131 131 131 98 98 98 34 34 34 89 89 89 91 91 91 45 45 45 107 107 107

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)